PADDUC : 167 amendements à débattre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Angélique Mangon
Les débats en séance publique devraient reprendre vers 16 heures après l'étude des amendements.
Les débats en séance publique devraient reprendre vers 16 heures après l'étude des amendements. © France 3 ViaStella

Le Plan d’aménagement et de développement durable de la Corse est toujours débattu à l’Assemblée de Corse. La nuit n’a pas suffi à examiner les 167 amendements déposés. Les travaux ont repris ce matin.

La nuit a été agitée à l’Assemblée de Corse. A 3h45, ce vendredi matin, les élus nationalistes ont quitté la commission de développement chargée d’étudier les 167 amendements déposés avant le vote du PADDUC.

Certains points ont été débattus longuement. C’est le cas des espaces mutables, des zones en périphérie des villes qui pourraient devenir constructibles. Problème : elles comprennent des zones stratégiques agricoles et devraient donc, selon les nationalistes être retirées des espaces mutables. 

Autre point de discorde : les ZNIEFF, les zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Les nationalistes reprochaient que certaines d’entre elles soient déclassées par le nouveau plan. Pour eux, cette décision pourrait faire l’objet de suspicions. Des doutes rapidement dissipés par le président de l’hémicycle.

Ce matin, vers 11h15, l’étude de ses amendements a repris. Un accord a finalement été trouvé concernant les ZNIEFF mais il reste encore un certain nombre d'amendements à traiter. 

Les questions orales au conseil exécutif ont été annulées et reportées à la prochaine session de l’Assemblée de Corse. La séance publique devrait reprendre vers 16 heures dans l’hémicycle.

durée de la vidéo: 01 min 55
PADDUC : les débats

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.