• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La farine de châtaigne corse se fait toujours plus rare

Image d'illustration / © BORIS SABIN / AFP
Image d'illustration / © BORIS SABIN / AFP

Depuis plusieurs années, la farine de châtaigne corse se raréfie. Les conditions météorologiques et le cynips, insecte destructeur pour les bourgeons, ont fait chuter la production et s'envoler les prix. 

Par France 3 Corse ViaStella

Le phénomène n'est pas nouveau mais la pénurie s'intensifie d'années en années. En Corse, il devient de plus en plus difficile de trouver de la farine de châtaigne insulaire. La faute à un insecte, le cynips, qui fait des ravages sur les bourgeons.

Les conditions météorologiques sont aussi à pointer du doigt. Si les dernières années, la sécheresse avait durement touché les producteurs, en 2018, c'est le surplus d'eau qui a fait pourrir les châtaignes. 
 
La farine de châtaigne corse se fait toujours plus rare
Intervenants : Antoine Filippi, gérant d'un magasin de produits Corses - Jean-Etienne Venturi, artisan biscuitier - Jean-Baptiste Cantini, commerçant - Equipe : François-Albert Bernardi, Pierrick Nannini et Bérangère Richard

Résultat : la farine se fait rare et n'échappe pas à la règle qui veut que tout ce qui est rare est cher. En 2017, la farine de châtaigne corse se vendait 25 € le kilo. Aujourd'hui, elle est à 27 € le kilo. Certains commerçants se voient même obligés de rationner les clients à 1 à 2 kilos maximum par client. 

 Jean-Etienne Venturi, artisan biscuitier à Bastia avait réussi à obtenir de 120 kilos de farine de châtaigne pour réaliser ces biscuits. Cette année, le producteur où il s'approvisionne ne pourra pas lui en fournir. "Je pense qu'on va essayer de compenser avec de la farine italienne en le précisant aux clients mais ce n'est pas la même chose", explique l'artisan.
 

Sur le même sujet

Corse : recrutements toujours plus difficiles pour les emplois saisonniers 

Les + Lus