Phase 3 du déconfinement : « On pourra manger plus tranquillement »

La troisième phase du déconfinement entre en vigueur ce mercredi 9 juin. Parmi les nouvelles mesures, le couvre-feu est repoussé à 23 heures et les restaurants peuvent de nouveau accueillir des clients en intérieur.

À partir de ce mercredi, les cafés et restaurants pourront servir leurs clients jusqu'à 23 heures.
À partir de ce mercredi, les cafés et restaurants pourront servir leurs clients jusqu'à 23 heures.

Ce mercredi marque la troisième étape du déconfinement progressif. En plus du couvre-feu décalé de 21 heures à 23 heures, les bars et restaurants ont de nouveau le droit de recevoir des clients en intérieur. Les patrons d’établissement devront cependant respecter deux règles : une jauge de 50% de la capacité d’accueil en salle et des tablées de six personnes maximum.  

Ces mesures donnent une véritable bouffée d’oxygène aux professionnels de la restauration : « En termes d’organisation, ça ne va pas changer grand-chose, confie Frédéric Baldi, patron d’un établissement dans le quartier du marché à Ajaccio. On va surtout gagner en sérénité. C’est vrai que nous étions très attentifs à la météo. Là, quel que soit le temps, ça va nous permettre de travailler. Déjà, c’est un bon point. »

Frédéric Baldi, restaurateur à Ajaccio.
Frédéric Baldi, restaurateur à Ajaccio. © FTV

Dans son restaurant en face du marché, Brigitte Bessi livre la même analyse : « C’est une excellente nouvelle pour nous et aussi  pour les clients car il y a moins de pression. Dernièrement, ils mangeaient à des heures qui n’étaient pas forcément les leurs. Là, ça va rentrer dans l’ordre et on n’aura plus cette pression de les faire partir à 9 heures moins le quart. Ce mercredi soir, on va dire que cela va davantage correspondre à notre métier : on aura donc plus de temps pour parler avec les gens et aussi prendre de leurs nouvelles. »

"Nous avons fait coïncider nos vacances"

Côté clients, on accueille également ces nouvelles mesures avec enthousiasme. « On pourra manger plus tranquillement, sans se presser, et sans avoir peur de rentrer tôt à la maison pour ne pas se prendre une amende, souligne Elodie, attablée dans une brasserie du port d’Ajaccio. Ça change quand même beaucoup de choses. »

Ce couple de touristes en provenance de la Drôme a même pris ses congés en fonction de cette troisième phase du déconfinement. « Nous sommes arrivés hier (mardi 8 juin, ndlr) pour une semaine. Nous avons fait coïncider nos vacances avec le décalage du couvre-feu à 23 heures. Il aurait été dommage de ne pas profiter des soirées en terrasse. » D'autant plus qu'à partir de ce mercredi, il n'y a plus de jauge en extérieur. Les terrasses ne sont plus limitées en capacité d'accueil. Néanmoins, la règle de six personnes maximum par table reste en vigueur.

Ce mercredi, les terrasses retrouvent leur pleine capacité d'accueil.
Ce mercredi, les terrasses retrouvent leur pleine capacité d'accueil. © FTV

Même si la saison fait que les tables en terrasse sont davantage prisées, la réouverture des salles permet aux restaurateurs de doubler leur offre de service. « Il y a aussi des gens qui préfèrent manger à l’intérieur, car ils pourraient être incommodés par la fumée de cigarette en terrasse, explique Frédéric Baldi qui n’avait plus dressé sa salle depuis plusieurs mois : Ça fait bizarre, on avait même perdu l’habitude. On gagne en capacité, puis ça fait plaisir d’exploiter son établissement au maximum et d’accueillir les gens au mieux. »

La chaleur de l’été qui pointe se faisant déjà ressentir, certains clients préfèrent aussi se « réfugier » à l’intérieur, au calme et au frais de la climatisation. « Quand il fait très chaud, manger dehors le midi n’est pas toujours très agréable, surtout sur la terrasse en bordure de route, précise Brigitte Bessi. Par ailleurs, en cas d’orage, on pourra aussi faire rentrer les gens à l’intérieur, chose qu’on n’avait pas pu faire au mois de mai. Là, ce sera plus facile avec ces nouvelles règles moins restrictives. »

Une table de restaurant dressée en intérieur. Une image que l'on n'avait plus vue depuis le 30 octobre dernier, date du début du deuxième confinement.
Une table de restaurant dressée en intérieur. Une image que l'on n'avait plus vue depuis le 30 octobre dernier, date du début du deuxième confinement. © FTV

Des réservations en hausse

Tous ces allègements se mesurent, aussi, à la sonnerie du téléphone. Ce mercredi en fin de matinée, celui du restaurant de Frédéric Baldi commence un peu à chauffer : « Les gens étaient dans l’attente de basculer sur un créneau horaire où ils peuvent davantage profiter du soir. 21 heures, ça faisait quand même juste pour manger au restaurant. Ce soir, on a quand même pas mal de réservations. Nous sommes contents. Je pense que les gens attendaient ça. »

La quatrième et dernière phase du déconfinement est prévue pour le mercredi 30 juin. À partir de cette date, le couvre-feu sera définitivement levé et les jauges seront supprimées dans les bars et les restaurants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société