Prise de bec entre le Président de l'Exécutif et Femu a Corsica, la session de l'Assemblée de Corse tourne court

Les questions orales ont été l'occasion d'une première passe d'armes entre la majorité et Femu a Corsica ce vendredi. Les esprits se sont de nouveau échauffés dans l'après-midi autour du plan Lingua 2020, présenté par Pierre Ghjonga. Un rapport finalement retiré par le président de l'Exécutif.

La campagne électorale s'invite dans l'hémicycle de l'Assemblée de Corse.  A deux reprises dans la journée de vendredi, le Président du Conseil Exécutif et le groupe Femu a Corsica se sont heurtés verbalement.

La session a tourné court, Paul Giacobbi a renvoyé l'examen des dossiers à la session du mois d'avril. Seuls deux dossiers de subventions au SC Bastia concernant le déplacement des supporters à Paris pour la Coupe de la Ligue ont été votés.

La première escarmouche de la journée se joue le vendredi matin lorsque Jean Biancucci, Conseiller territorial " Femu a Corsica " déplore l'absence de questions orales pour cette session de l'Assemblée.

Le reproche est adressé au Président de l'Assemblée de Corse mais le Président du Conseil Exécutif, offensif, répond sèchement. Paul Giacobbi :

Je commence à en avoir assez... sur le même sujet, d'entendre cinq exposés de suite pendant deux heures durant, pour ne rien dire la plupart du temps, simplement parce qu'on est en campagne électorale.




Femu a corsica demande une suspension et dénonce l'irrespect.

A la reprise, les débats portent sur la langue corse. Les échanges sont d'abords courtois mais un amendement déposé par les communistes et soutenu par Paul Giacobbi met le feu. Cet amendement veut abaisser le niveau requis de langue corse de C1 (excellent niveau) à B2. Femu a Corsica vote contre, la droite et le groupe de la Gauche républicaine font de même, estimant qu’il s’agit d’une régression par rapport au statut de coofficialité. Mise en minorité de la majorité territoriale : l’amendement est rejeté. 

L'exécutif reprend la main. Paul Giacobbi, prenant de court tout le monde :

Monsieur le Président (Dominique Bucchini), excusez-moi, le rapport est retiré...




Ces échanges vifs interviennent alors que la semaine dernière Emmanuelle de Gentili, alliée à Gilles simeoni à Bastia s'est vue retirer ses responsabilités à l'Office Hydraulique. A l'approche des élections départementales, les élus sont bien en campagne électorale.

Le compte-rendu de cette session mouvementée avec Dominique Moret et Laura-Laure Galy :


Intervenants :Jean Biancucci Conseiller territorial " Femu a Corsica " //  Paul Giacobbi  Président du Conseil exécutif de Corse // Etienne Bastelica Conseiller territorial " Elu(e)s communistes et Citoyens du Front de gauche " //  Pierre Ghionga Président de l'Office de l'Environnement //  Dominique Bucchini  Président de l'Assemblée de Corse