Reconfinement et transports : ce qui change en Corse à partir de samedi

Le programme des vols et des liaisons maritimes a été modifié pour s'adapter au reconfinement. Air Corsica va réduire ses capacités de 50 %, et la Corsica Linea va également limiter ses liaisons maritimes à cinq par semaine. 
En Corse, le programme des vols et des liaisons maritimes a été modifié pour s'adapter au reconfinement.
En Corse, le programme des vols et des liaisons maritimes a été modifié pour s'adapter au reconfinement. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Après l'annonce d'un nouveau confinement par Emmanuel Macron jeudi dernier, les compagnies aériennes et maritimes reliant la Corse au Continent ont dû s'adapter aux nouvelles mesures. 

Ainsi à compter de samedi, et jusqu'au 30 novembre inclus, le nouveau programme aérien prévoit de réduire de 50 % sa capacité moyenne. Les vols vers Marseille, Nice et Orly passeront d'une soixantaine de rotations par semaine à une vingtaine, en moyenne, seulement. 

Les vols professionnels et médicaux maintenus

Les lignes vers Toulouse et Lyon seront quant à elles suspendues. Deux solutions s'offrent alors aux passagers : renoncer au voyage avec remboursement, ou procéder à une modification sans frais. 

Luc Bereni, président d'Air Corsica l'assure, les vols professionnels et médicaux seront maintenus. "D'une manière générale, ce n'est pas une bonne nouvelle, même si à tout prendre, on préfère avoir à faire ce genre d'exercice sur un mois de novembre que sur un mois de juillet ou d'un mois d'août", explique Luc Bereni, président d'Air Corsica.

Cinq traversées par semaine pour la Corsica Linea

Les conséquences de ce reconfinement sont les mêmes pour la desserte maritime. Les liaisons ont été repensées pour assurer les déplacements professionnels et ne pas pénaliser l'économie insulaire en cette forte période d'exportation de marchandises. 
À l'issue de l'appel d'offres sur la DSP transitoire 2021-2022, la Corsica Linea gère seule trois lignes et partage celle d'Ajaccio-Marseille avec La Méridionale.
À l'issue de l'appel d'offres sur la DSP transitoire 2021-2022, la Corsica Linea gère seule trois lignes et partage celle d'Ajaccio-Marseille avec La Méridionale. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP
Ainsi, la desserte des ports d'Ajaccio et Bastia est revue à cinq traversées par semaine du lundi au vendredi. "Une sixième traversée a été ajoutée le dimanche sur Bastia afin d'assurer l'exportation des agrumes et des clémentines", précise Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea. 

Concernant le port de L'Île-Rousse, deux traversées par semaine sont prévues et ce durant toute la durée du confinement. 

Ce nouveau plan représente une baisse de 40 % du chiffre d'affaires pour la compagnie maritime qui table sur une reprise de l'activité au prochain. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société transports aériens économie transports transports maritimes