Santé : une campagne vidéo pour adopter les bons gestes contre les moustiques

La collectivité de Corse lance une campagne vidéo pour que chacun adopte les bons réflexes face à la prolifération des moustiques / © PHOTOPQR/NICEMATIN
La collectivité de Corse lance une campagne vidéo pour que chacun adopte les bons réflexes face à la prolifération des moustiques / © PHOTOPQR/NICEMATIN

Pour limiter la prolifération des moustiques, la collectivité de Corse en partenariat avec l’agence régionale de santé a lancé une campagne de sensibilisation. Des conseils sont délivrés dans de courts clips vidéo au ton humoristique. Le but : faire adopter les bons réflexes aux particuliers.

Par France 3 Corse ViaStella

Pour éviter les piqûres de moustique, les dispositifs sont nombreux. Il y a certes les répulsifs, mais pour stopper la prolifération de ces insectes il faut d’abord adopter les bons réflexes.

Vendredi, des vidéos diffusées dans les médias insulaires visent à sensibiliser la population, avec humour, à la lutte contre les moustiques. Une campagne de la collectivité de Corse en partenariat avec l’agence régionale de santé. « Il faut qu’il y ait une prise de conscience au niveau individuel et que l’on agisse efficacement », commente Bianca Fazi, conseillère exécutive chargée de la santé.


Santé : une campagne vidéo pour adopter les bons gestes contre les moustiques
Intervenants : Bianca Fazi, conseillère exécutive chargée de la santé ; Jean Alfonsi, responsable démoustication en Corse-du-Sud ; Josselin Vincent, Responsable santé environnement à l'Agence Régionale de Santé. Reportage : Romani Marianne ; Wolinsky Sylvie ; Lameta Dominique.

137 cas de dengue


Cette année encore, les moustiques sont bien présents près des eaux stagnantes. « Avec l’eau qu’il y a eue, en plus très tard et maintenant, il commence à faire très chaud, il y a des pics de moustiques. C’est pour ça qu’il faut être sensibilisé. Quand on a de l’eau avec des larves de moustiques, on essaye de l’éliminer de manière systématique. Ca évitera de se faire piquer », indique Jean Alfonsi, responsable démoustication en Corse-du-Sud.




Malgré ces précautions, le moustique tigre rôde encore. Il peut transmettre des maladies à des personnes qui ne sont jamais allées dans des pays tropicaux. L’année dernière 137 cas de dengue ont été constatés sur l’île, quatre cas de chikungunya et 15 du virus zika.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus