Transports aériens : les modalités du "tarif diaspora" se précisent

Les détails du prochain "tarif diaspora", destiné aux Corses qui résident sur le continent, ont été présentés ce samedi 13 mars par le Conseil exécutif de Corse. Le plan sera soumis au vote de l'Assemblée de Corse, fin mars.

Un "tarif diaspora" pourrait être proposé aux Corses résidants sur le continent, dès la fin de l'année.
Un "tarif diaspora" pourrait être proposé aux Corses résidants sur le continent, dès la fin de l'année. © Franck Fernandes/MaxPPP

Après deux ans de travail, l'exécutif s'est dit "très heureux" d'avoir pu présenter, ce samedi 13 mars, les détails de son prochain "tarif diaspora", destiné aux Corses qui résident sur le continent.

Une bonne nouvelle pour ceux qui ne pouvaient plus bénéficier du tarif préférentiel après l'entrée en application, le 25 mars 2020, de la nouvelle DSP (délégation de service public) de desserte aérienne de la Corse. Depuis cette date, seuls les résidents de l'île pouvaient profiter de prix aménagés, sur présentation d'un avis d'imposition.

Des critères à remplir

Vanina Borromei, présidente de l'Office des transports, a pu expliquer les conditions d'accès à ce "tarif diaspora" : "L'idée est de fixer 5 critères. Toutes les personnes qui rempliraient au moins 3 critères pourront être éligibles à ce tarif diaspora. Etre né en Corse, avoir une résidence ou un membre de la famille qui habite sur l'île... Ce sont des critères possibles pour avoir accès à ce tarif intermédiaire."

Pour le moment, les critères proposés sont les suivants :

Les prix correspondent à ceux des anciens tarifs résidents, assure la principale actrice du dossier : "Ce serait donc environ 250 euros TTC à destination de Paris, et 150 euros TTC pour le bord à bord (Marseille et Nice, ndlr)."

"Ces critères vont être discutés à la fin du mois. Ils seront peut-être adaptés, certains pourraient être ajoutés", précise néanmoins Vanina Borromei. Le projet sera soumis au vote de l'Assemblée de Corse à la prochaine session, fin mars. Si l'assemblée le valide, il faudra ensuite présenter le texte à l'Union européenne.

Une satisfaction pour la diaspora

Les membres de cette diaspora sont tout aussi heureux que l'exécutif : "C'est une énorme satisfaction. Je suis né en Corse, comme mes parents, ma famille et mes ascendants habitent en Corse, ma famille est inhumée en Corse, et je suis propriétaire d'un bien à Bastia. Je cumule tous les critères", se réjouit Jean Dal Colletto, président de l'association des Corses de Marseille : "Devoir remplir trois critères sur les cinq proposés, cela me paraît du bon sens."

Au niveau des Corses de l'extérieur, on ne peut être que satisfaits. Pour nous, une telle avancée, était inespérée il y a deux ans; Nous avons le sentiment d'avoir été entendus. Il était anormal de considérer qu'il y avait deux types de Corses.

Jean Dal Colletto, président de l'association des Corses de Marseille.

La présidente de l'Office des transports espère une mise en place de ce "tarif diaspora" dès la fin de l'année. Dès cet été, Air Corsica devrait faire des offres commerciales avantageuses pour les Corses, qui ne seraient pas subventionnés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports