Vaccin, fiche de paie, carburants… : ce qui change le 1er janvier

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Comme chaque début d’année, des changements sont à prévoir dans la santé, le travail, les transports, etc. Voici un récapitulatif.

Par Anouk Passelac

Salaires et impôts


Le Smic est revalorisé à 9,88 euros brut (contre 9,67 euros en 2017), soit un salaire de 1 498,47 euros brut par mois (1 188 euros net).

La cotisation salariale maladie est supprimée tandis que la cotisation chômage est abaissée, avant d'être entièrement supprimée en octobre.

En contrepartie, la contribution sociale généralisée (CSG) augmente de 1,7 point.

Le bulletin de paie simplifié est généralisé à l’ensemble des employeurs.

Le jour de carence est restauré pour les fonctionnaires : l’arrêt maladie des fonctionnaires ne sera rémunéré qu’à partir du deuxième jour.

La taxe d’habitation diminue d’un tiers en 2018 pour certains ménages. Elle sera totalement supprimée pour l’ensemble des ménages en 2020. Pour être concerné par la baisse de janvier il faut être une personne seule dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas les 27 000 euros, 43 000 euros pour un couple sans enfant, 54 000 euros pour un couple avec enfant.

L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est transformé en impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui ne taxe plus les biens mobiliers comme les actions mais continue de taxer les signes extérieurs de richesse (bateaux de plaisance, voiture de sport, métaux précieux).

Une « flat tax » de 30% est introduite sur les revenus du capital : revenus mobiliers (excepté le livre A), plan épargne en actions (PEA), contrats d’assurance-vie de moins de 150 000 euros et gardés plus de huit ans, plans d’épragne logement (PEL) ouverts à partir de janvier.


Santé


Onze vaccins deviennent obligatoires, contre trois actuellement. En plus des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, il faudra désormais se prémunir obligatoirement de la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rougeole (ROR), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C. Ces vaccins seront indispensables pour que les enfants accèdent aux collectivités (crèche et école).

Le forfait hospitalier passe de 18 à 20 euros dans les hôpitaux et cliniques et de 13,5 à 15 euros en service psychiatrique. Cette mesure permettra de financer en partie la Sécurité sociale.

En attendant la prochaine hausse du prix du paquet de tabac (1,10 euros en plus à partir de mars), le prix de certains paquets de cigarette baisse de 20 centimes.


Vaccin, fiche de paie, carburants… : ce qui change le 1er janvier


Transports


Les villes fixent elles-mêmes le tarif du stationnement de l’automobile et le montant du forfait post-stationnement (FPS), qui remplace l’amende.

Le prix du carburant augmente de 7,6 centimes d’euro par litre pour le gazole et de 3,84 centimes d’euros par litre pour l’essence.

Le gouvernement offre des primes à la conversion automobile : 1000 euros aux conducteurs qui vendent leur vieille voiture pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion récent ; 2500 euros pour l’achat d’une voiture électrique.


Et aussi...


Le prix des timbres augmente de 4,7% en moyenne. Le timbre rouge passe de 0,85 à 0,95 euro et le timbre vert de 0,73 à 0,80 euro.

Les tarifs réglementés du gaz naturel, proposés par Engie, augmenteront en moyenne de 6,9%, en raison de la hausse d’une taxe.

Le « chèque énergie » remplacera les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Ce chèque, d’en moyenne 150 euros, sera versé au printemps. Il bénéficiera à 4 millions de ménages en situation de précarité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés