Xylella fastidiosa : le préfet a promis un nouvel arrêté, avec des restrictions allégées

Le premier cas de Xylella en Corse s'est déclaré début septembre sur un plant de Polygale à feuilles de myrte dans la commune de Furiani / © France 3 Corse
Le premier cas de Xylella en Corse s'est déclaré début septembre sur un plant de Polygale à feuilles de myrte dans la commune de Furiani / © France 3 Corse

Lors d'une réunion avec les membres de la protection des pépinières et paysages, le Préfet de Corse a promis un nouvel arrêté concernant la bactérie Xylella festidiosa, avec des restrictions allégées.

Par France 3 Corse

Satisfaction pour les pépiniéristes et paysagistes de Corse : après une première rencontre à la CTC avec Dominique Bucchini ce lundi matin, le collectif de protection des pépinières et du paysage ont été reçu par le Préfet de Corse. Ils ont obtenu la promesse d'un nouvel arrêté, qui devrait alléger les mesures de restrictions.

Il devrait également permettre de régler le problème des zones tampons, qui interdisent la circulation de plants sur un périmètre de 10 kilomètres autour des zones touchées par la bactérie Xylella et qui constituent un frein pour les entreprises.

"Nous allons pouvoir reprendre d'ici peu notre activité et retravailler presque normalement, tout en respectant des mesures d'introduction et de circulation très contrôlées. Il y aura des traitements en amont, des traitements en aval quand nous recevrons des végétaux et des demandes de dérogations" explique Monique Meunier, pépiniériste et paysagiste. 

Ce nouvel arrêté devrait prévoir des contrôles accrus et l'interdiction des quatre végétaux hôtes où la bactérie Xylella fastidiosa a été retrouvée : polygales à feuilles de myrte, genêt d'Espagne, véronique et plus récemment le cytysus.

Le nouvel arrêté devrait intervenir en début de semaine prochaine après la réunion hebdomadaire d'informations sur la Xylella fastidiosa, jeudi prochain.

Xylella fastidiosa : le préfet a promis un nouvel arrêté, avec des restrictions allégées

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus