Complètement à l'Est

Logo de l'émission Complètement à l'Est

EvoBus, pari réussi à Ligny-en-Barrois (55)

Le site de production de Ligny-en-Barrois (55). / © Frédéric Madiaï - France Télévisions
Le site de production de Ligny-en-Barrois (55). / © Frédéric Madiaï - France Télévisions

EvoBus construit et commercialise des autobus, autocars, minibus et minicars des marques Mercedes-Benz et Setra.
L'usine d'assemblage de Ligny-en-Barrois (Meuse), assemble la plupart des Mercedes-Benz Citaro destinés au marché français. 

Par Didier Vincenot

Revoir l'émission

La belle histoire d'EvoBus nous transporte à Paris, gare de l'Est, où votre oeil est tout de suite attiré par un des clichés de la vie parisienne : le célèbre bus de la RATP.

Des bus que tout le monde connaît, mais dont beaucoup ignorent qu'ils ont été assemblés en Lorraine...
En 2014, la Régie Autonome des Transports Parisiens a en effet passé commande de 150 autobus urbains à EvoBus, une société implantée à Ligny-en-Barrois, dans la Meuse.
Le savoir faire meusien dans les rues de Paris. / © Frédéric Madiaï - France Télévisions
Le savoir faire meusien dans les rues de Paris. / © Frédéric Madiaï - France Télévisions

Evobus, une société qui appartient au célèbre groupe Daimler, et qui assemble sur son site de 35 000 mètres carrés des autobus de marque Mercedes et Setra. Il s'agit d'un des 6 sites du groupe.

Les carcasses de bus arrivent nues, directement d'Allemagne.
Les carcasses de bus arrivent nues. Tout l'assemblage se fait sur site. / © Frédéric Madiaï - France Télévisions
Les carcasses de bus arrivent nues. Tout l'assemblage se fait sur site. / © Frédéric Madiaï - France Télévisions

Et sur le site, absolument tout est assemblé.
Les parties carrosseries et peinture, les réseaux électriques, les sièges, les tableaux de bord, les accessoires.

La chaîne d'assemblage des moteurs. / © Frédéric MadiaÏ - France Télévisions
La chaîne d'assemblage des moteurs. / © Frédéric MadiaÏ - France Télévisions

Fleuron de Mercedes, le "Citaro", dont 800 exemplaires ont été assemblés ici.
Chaque véhicule nécessite entre 600 et 1200 heures de travail.
Notre journaliste Jean-Philippe Tranvouez dans un bus fraîchement assemblé. / © Frédéric MadiaÏ - France Télévisions
Notre journaliste Jean-Philippe Tranvouez dans un bus fraîchement assemblé. / © Frédéric MadiaÏ - France Télévisions

Entreprise qui va de l'avant, puisqu'une partie autocars interurbains, périurbains et scolaires se développe, avec un investissement d'un million d'euros.
EvoBus, qui fait le choix stratégique bus + car est le 5ème employeur privé de la Meuse, avec ses 420 salariés, dont 30 embauches en juin 2015.

Interviennent dans le reportage
:

  •  Pascal Mertz, responsable de la production
  •  Mathilde Michel, responsable ressources humaines
  •  Joerg Wolf, directeur



"Shéhérazade"