• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Jonathan, “harcelé, racketté au lycée”, s'est immolé par le feu : il témoigne

Jonathan Destin. / © Capture d'écran Canal +
Jonathan Destin. / © Capture d'écran Canal +

Il y a deux ans, à Marquette-lez-Lille, Jonathan Destin, aujourd'hui 18 ans, a tenté de se suicider parce qu'il se disait harcelé au lycée. Il n'en avait jamais parlé jusque-là. Aujourd'hui, il témoigne. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Il s'est aspergé d'alcool à brûler et a allumé un briquet. Il voulait mourir parce qu'il ne supportait plus les insultes, les coups, les menaces, les moqueries dit-il. Le geste désespéré d'un garçon qui souffrait terriblement et depuis longtemps d'être un souffre-douleur... C'était le 8 février 2011. Jonathan Destin avait alors 16 ans. 

Sauvé miraculeusement par une femme qui passait près de la Deûle, où il s'était immolé par le feu, le lycéen (il était alors au lycée des vertes-feuilles à Saint-André) va être placé en coma artificiel pendant deux mois. Il est aujourd'hui brûlé au 3ème degré sur les 2/3 du corps et a subi de nombreuses opérations. Il garde de nombreuses et lourdes séquelles. 

S'il a décidé de témoigner, deux ans après les faits, c'est parce qu'il veut inciter d'autres jeunes harcelés à l'école à parler. Leur éviter de commettre un geste irréparable. Une équipe du "Supplément" émission de Canal +, l'a rencontré longuement (autour de 8'50) fin février dernier. Un reportage à revoir ici :
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

L'histoire de Jonathan a des suites judiciaires. Il a déposé plainte jeudi dernier, deux ans après les faits. Les enquêteurs vont être chargés de déterminer s'il a été harcelé ou racketté par des lycéens qui peuvent être identifiés et poursuivis. 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus