Le tableau d’un peintre valenciennois du XVe siècle restitué aux héritiers d’un juif spolié par les nazis

« La Vierge à l’enfant », attribué au peintre flamand Robert Campin (1375-1444), né à Valenciennes.
« La Vierge à l’enfant », attribué au peintre flamand Robert Campin (1375-1444), né à Valenciennes.

« La Vierge à l’enfant », attribué au peintre flamand Robert Campin (1375-1444), né à Valenciennes, va quitter l’Allemagne. Les légataires d'un marchand d'art juif allemand, Max Stern, spolié sous le régime nazi, ont obtenu la restitution de l’œuvre.

Par AFP

Robert Campin est né à Valenciennes en 1375. Il serait l'auteur de "La Vierge à l'Enfant", un tableau propriété de la Staatsgalerie de Stuttgart depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Mais l'oeuvre quitte l"Allemagne pour l'université Concordia au Canada, l'exécuteur testamentaire du marchand d'art germano-canadien Max Stern (1904-1987) a obtenu sa restitution. 

Contraint par les nazis de vendre ses tableaux à bas prix

L'université Concordia tente de récupérer plus de 400 œuvres ayant appartenu à Max Stern, qui avait fermé sa galerie d'art de Düsseldorf en décembre 1937 pour fuir vers l'Angleterre et le Canada, après avoir été contraint par les nazis de céder ses tableaux, écoulés à bas prix. Même une fois en Angleterre, les nazis l'avaient forcé à liquider plusieurs autres toiles, dont "la Vierge à l'Enfant", pour obtenir un permis de sortie d'Allemagne pour sa mère.

Avant sa mort, il avait légué l'essentiel de ses biens aux universités Concordia et McGill de Montréal, ainsi qu'à l'université hébraïque de Jérusalem. 

Dixième tableau restitué

C'est le dixième tableau récupéré par ses héritiers et le fruit d'un travail de détective, amorcé il y a trois ans par les chercheurs de la Staatsgalerie de Stuttgart et de l'équipe spécialisée du Bureau des demandes d'indemnisations liées à la Shoah (HCPO) de l'Etat de New York.

Le directeur du projet de restitution des œuvres de Max Stern, créé en 2003 à l'université Concordia, Clarence Epstein, devait recevoir le tableau lors d'une cérémonie à l'ambassade du Canada à Berlin en présence du ministre canadien de l'Immigration, Jason Kenney.

Sur le même sujet

Raymond Froment lance une souscription pour la réfection de l'horloge du clocher

Les + Lus