Cet article date de plus de 8 ans

Lens battu sur le fil par Nantes (1-2) à Bollaert-Delelis

Le RC Lens a été battu par Nantes ce lundi soir à cause d'un but dans les dernières secondes de ce match de clôture de la 27e journée de Ligue 2.
En première période, Nantes avait plusieurs fois l'occasion d'ouvrir le score, mais les Canaris faisaient les mauvais choix, comme l'oubli d'Eudeline pour Gakpé (11), ou se heurtaient à un grand Rudy Riou (2). Mettant en place un pressing assez haut dès le début de la rencontre, les Sang et Or jouaient avec le feu et les contres nantais se multipliaient en début de match. Les visiteurs ouvraient logiquement le score par Serge Gakpé (14) d'une frappe à ras de terre.

La Coupe de France pour vibrer ?


Bousculé en première période, même s'il a égalisé grâce à un penalty de Valdivia (33), le RC Lens abordait le second acte dans de meilleures dispositions. Surtout, il calmait le jeu en évitant d'aller presser son adversaire jusqu'au milieu de terrain.
Jusqu'à la dernière minute, les Lensois pensaient décrocher un bon point. Mais c'était sans compter sur une frappe du pied gauche de l'attaquant Pancrate, entré en jeu à la place de Gakpé.
Les Lensois, 10e avec 36 points, n'ont plus que la Coupe de France pour continuer à vibrer.

Les réactions

Eric Sikora (entraîneur RC Lens): "Dommage de prendre un but à la 92e. On a été à la limite sur certains coups, je ne sais pas si un jour on comprendra qu'il ne faut pas lâcher, donner des points comme ça... Il faut savoir défendre notre bifteck, défendre le but! Comment peut-on être mis hors de position
à la 92e à la maison? J'en veux à tout le monde, il faut se mettre le cul par terre, faire une faute, dégager en tribune, je ne sais pas moi... L'équipe de Nantes, elle, tous ses gestes sont justes. Voilà la différence entre le haut niveau et nous. Le haut niveau c'est l'exigence, on n'est pas en CFA ou en National, mais en Ligue 2. Les deux ou trois coups qu'on aurait dû jouer, on le fait comme des amateurs. Même si on a souffert, pris de nombreuses occasions, on ne peut pas lâcher à la fin. On fait de bons matches mais on ne prend pas de points, on est à notre place. Quand on disait qu'il fallait atteindre les 43 points et voir après ce qui se passe, on y est. Ce n'est pas une surprise pour nous d'être là. Après, on progresse quand même, on apprend, mais ce n'est pas assez vite pour moi. Ils auraient pu être récompensés de leurs efforts
."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football