Cet article date de plus de 8 ans

Alerte Santé : du sommifère introduit par erreur dans le diurétique Furosémide de Teva, 190 000 boites sont rappelées

Deux lots d'un diurétique du laboratoire Teva font l'objet d'une mesure de rappel à la suite d'une erreur de conditionnement, les comprimés ayant été remplacés par ceux d'un somnifère produit par le même laboratoire, a annoncé vendredi l'Agence du médicament.

 Une erreur de conditionnement

Des comprimés d'un hypnotique sédatif, le Zopiclone Teva 7,5 mg (également appelé Imovane), ont été placés par erreur dans des emballages du diurétique Furosémide Teva 40 mg générique, a précisé l'ANSM. Il s'agit des lots Y175 (date d'expiration: 08/2015) et Y176 (date d'expiration: 08/2015), avec 95.000 boîtes par lots, a précisé l'Agence du médicament dans un communiqué. Leur vente a été bloquée dès vendredi soir.
Les patients traités par du Furosémide Teva 40 mg (spécialité générique du Lasilix) "doivent cesser de prendre ce médicament dès maintenant" et "rapporter leurs boîtes dès le samedi 8 juin à leur pharmacien qui leur remettra une nouvelle boîte de traitement", souligne le communiqué

Une première victime ?

A Marseille, une enquête a été ouverte ce  samedi  après la mort d'un octogénaire décédé dans la soirée. L'homme aurait absorbé un médicament du laboratoire Teva, a-t-on appris dimanche de sources proches de l'enquête.
Selon ces sources, l'homme est décédé à son domicile de Marseille après avoir pris pendant plusieurs jours un médicament qu'il pensait être un diurétique, mais issu d'un lot mal conditionné pouvant contenir un somnifère.
L'octogénaire est mort des suites d'un oedème pulmonaire. On a découvert à son domicile des emballages entamés issus d'un des deux lots rappelés.
Une autopsie devait être pratiquée "très rapidement", a-t-on indiqué. "Seule l'autopsie permettra de déterminer avec certitude" s'il a pris en dernier
lieu le diurétique issu d'un mauvais lot, pouvant contenir un somnifère, alors que des boîtes conformes ont également été retrouvées chez lui, a-t-on ajouté de même source.


Un numéro vert 0800.51.34.11, destiné aux personnes susceptibles de prendre ce diurétique, a été mis en place
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé