Cet article date de plus de 8 ans

Taxe poids lourds : les transporteurs routiers du Pas-de-Calais ont rencontré Frédéric Cuvillier

Les transporteurs routiers du Pas-de-Calais, inquiets de la future taxe poids lourds, ont rencontré pendant deux heures le ministre délégué aux transports, Frédéric Cuvillier, à Boulogne-sur-Mer. Sans obtenir les garanties et les modifications de calendrier qu'ils souhaitaient.
Ce matin, des représentants de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) du Pas-de-Calais ont rencontré pendant deux heures le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier​, à la sous-préfecture de Boulogne-sur-Mer. Ils souhaitaient obtenir des garanties concernant la mise en place de la future taxe poids lourds prévue le 1er octobre prochain.

Rencontre transporteurs routiers / Cuvillier
Cette taxe poids lourds - ou écotaxe - va facturer au kilomètre les marchandises transportées en fonction de critères comme le poids du véhicule, le nombre d’essieux, son âge et son taux d’émission de CO2. Elle devrait varier de 8 à 14 centimes d'euros par kilomètre, avec des systèmes de majoration.

Transporteurs inquiets


Inquiète, la FNTR envisageait d'organiser ce samedi matin une opération escargot dans Boulogne-sur-Mer, avant de se raviser pour rencontrer le ministre. Frédéric Cuvillier a tenté de les rassurer en leur expliquant que c'est le commanditaire des marchandises qui assumera la charge de cette ecotaxe et non le transporteur. C'est ce dernier pourtant qui devra s'en acquitter mais elle sera répercutée en fait sur la facture, un peu à la manière de la TVA.

A l'issue de ces deux heures de discussion, les représentants de la FNTR se sont montrés déçus. Les garanties que le ministre était censé leur apporter leur paraissent bien fragiles et surtout le gouvernement ne semble pas vouloir reporter la mise en oeuvre de cette taxe poids lourds comme les professionnels du transport routier le réclament. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports environnement