• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Equipe de France : Ribéry, Debuchy et Cabaye buteurs contre l'Australie (6-0)

L'équipe de France a joué face à l'Australie son meilleur match depuis longtemps. / © AFP
L'équipe de France a joué face à l'Australie son meilleur match depuis longtemps. / © AFP

Les 3 Nordistes ont participé à l'orgie offensive réalisée par l'Equipe de France, vendredi au Parc des Princes, lors d'un match amical face à une faible équipe d'Australie. Seul le 4ème Nordiste de la bande Varane, n'a pas marqué.

Par Mickael Guiho

L'équipe de France a connu une soirée parfaite, vendredi au Parc des Princes, avec une qualification pour les barrages du Mondial-2014 et un large succès en amical contre l'Australie (6-0) grâce notamment à un doublé d'Olivier Giroud et une démonstration de Franck Ribéry.

La sentence est officiellement tombée 25 minutes après le coup d'envoi dans l'enceinte parisienne après la victoire de la République Tchèque à Malte 4 à 1 : les Bleus sont désormais mathématiquement assurés de terminer parmi les 8 meilleurs 2e de la zone Europe et de participer à la séance de rattrapage prévue les 15 et 19 novembre.

Ce contenu n'est plus disponible

Ribéry et Cabaye ne déçoivent pas


Franck Ribéry a tenu son poste et sa réputation. Outre son 15e but en 77 capes (sur un pénalty injustifié toutefois...), le Bavarois a montré pourquoi il était un candidat plus que naturel pour le Ballon d'Or avec 3 passes décisives et une maîtrise technique au-dessus du lot.

Les deux anciens du LOSC sur le terrain hier se sont aussi bien faits remarquer. A commencer par Yohan Cabaye, le Tourquennois, en marquant à la 29e minute, d'une puissante frappe lointaine comme il sait les faire.
Ce contenu n'est plus disponible

Debuchy marque des points face à Sagna


Mathieu Debuchy est le troisième Nordiste buteur de la soirée (seul le défenseur central Raphaël Varane, quatrième Nordiste sur le terrain hier soir, n'a pas marqué), sur une demi-volée au retour des vestiaires (47e).
Ce contenu n'est plus disponible
Titulaire, le latéral droit bénéficiait de l'absence de Bacary Sagna (blessé aux aux ischio-jambiers), devenu n°1 à ce poste sous l'ère Deschamps. Son profil offensif, doté d'une certaine qualité de débordement et de centre, paraît idoine pour affronter les équipes modestes comme l'Australie et mardi la Finlande, qu'il devrait également combattre. Même si la fougue offensive des deux latéraux est plus manifeste quand ils jouent en Angleterre que sous le maillot national... 

L'occasion était belle de donner des maux de tête au sélectionneur Didier Deschamps, dans la perspective des barrages de la mi-novembre. Car c'est bien cet horizon qui est en partie en jeu, sachant que Sagna et Debuchy ont tous les deux, sauf blessure ou méforme manifeste, leur place au chaud dans le groupe pour le Brésil en cas de qualification pour la Coupe du monde.

L'ancien Lillois, à l'image d'ailleurs de son équipe de Newcastle, fait preuve aussi d'une certaine montée en puissance. "J'ai eu un match à Manchester City délicat (défaite 4-0 des Magpies début août, ndlr), après, c'est venu petit à petit, j'ai fait de bons derniers matches, je me sens plutôt bien", résume-t-il.

L'homme aux tatouages a aussi fait son trou dans le groupe des Bleus, où le club le plus représenté est le sien, à égalité avec Marseille (quatre éléments). Il pourrait dans ce sens former une doublette intéressante sur le flanc droit derrière Loïc Rémy, son coéquipier à Newcastle candidat sur cette aile sans occupant fixe, contrairement au pendant à gauche avec Franck Ribéry.


Orgie offensive


Pour que la fête soit encore plus belle, les troupes de Didier Deschamps se sont offerts une orgie offensive en écrasant des Socceroos déjà qualifiés pour la phase finale de la Coupe du monde au Brésil. Récapitulons : un penalty très généreux transformé par Ribéry (8e), deux buts de Giroud (17e, 27e), ceux de Yohan Cabaye (29e) et Mathieu Debuchy (47e), et enfin un but de Karim Benzema (50e, son premier depuis le 5 juin 2012).

Malgré les carences évidentes de l'Australie, cette victoire, la première par 6 buts d'écart depuis le déplacement aux Féroé le 14 octobre 2007, est toujours bon à prendre pour une équipe de France à la recherche de certitudes et va sûrement regonfler un moral au plus bas il y a tout juste un mois.

Après la grosse frayeur vécue par les Bleus au Belarus (succès 4-2 après avoir été menés deux fois au score, le 10 septembre en qualifications du Mondial-2014), le retour au Parc des Princes s'est déroulé sans accroc même si la qualité de l'adversaire oblige à relativiser la portée du résultat.

La France se frottera assurément à des nations bien plus huppées en novembre mais difficile pour elle de bouder son plaisir après les avanies connues en cette année 2013 (2 victoires, 2 nuls, 4 défaites avant la réception de l'Australie). En proie à de grosses difficultés offensives, les Bleus viennent de marquer 10 buts en 2 rencontres, ce qui devrait déjà suffire à contenter le sélectionneur avant un dernier rendez-vous pré-barrages, mardi contre la Finlande au Stade de France en clôture du groupe I des qualifications du Mondial-2014.

Belle performance de Giroud, avant la libération de Benzema


Celui qui doit également avoir un grand sourire se nomme Giroud. Avec ses deux buts, qui portent son total à 5 réalisations en 23 sélections, le joueur d'Arsenal, encore une fois préféré à Karim Benzema dans le onze de départ, a été le grand gagnant de la rencontre. Déjà titulaire au Belarus aux dépens du Madrilène, le Gunner n'a pas raté l'occasion de marquer les esprits.
Ce contenu n'est plus disponible

Mais le match restera aussi comme celui de la libération pour Benzema, qui a suppléé Giroud à la pause. Le joueur du Real Madrid, conspué à son entrée en jeu, a mis fin à une disette de 1222 minutes en sélection et a du coup regagné les faveurs du public, qui a scandé en choeur "Il a marqué" avant de lui réserver une belle ovation.

Ce contenu n'est plus disponible
Si on ajoute au tableau la belle prestation de Samir Nasri, titularisé pour la première fois depuis son Euro-2012 mouvementé, c'est un sans-faute qu'ont réalisé les Bleus avant de passer bientôt aux choses sérieuses.

Déclarations


Franck Ribéry (attaquant de l'équipe de France) : "Ce résultat est super pour l'équipe. On a bien fait le travail, en pressant haut très tôt et en étant vite décisifs. Nos deux buteurs (Giroud et Benzema) ont marqué, c'est bien. Quant à moi, ce que je fais au Bayern, je le reproduis en Bleu."

Samir Nasri (attaquant de l'équipe de France) : "C'est bon pour le moral. Il n'y a pas que les buts à retenir, mais aussi le contenu, les passes, les belles actions qu'on a développées. On s'est vite sentis bien. Je ne crois pas que l'adversaire était nécessairement plus faible que la Géorgie par exemple. C'est juste qu'on s'est rapidement rendu le match facile. Individuellement, on est souvent meilleur quand l'équipe joue bien. On a pris du plaisir, mais les barrages de novembre seront bien plus sérieux. On peut quand même s'appuyer sur ce match comme un match référence pour bien aborder l'échéance."

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus