• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Plusieurs dizaines de migrants évacués d'un squat à Calais

Plusieurs dizaines de migrants originaires d'Afrique de l'Est ont été évacués lundi dans le calme de la maison qu'ils squattaient dans le centre de Calais (Pas-de-Calais), a-t-on appris de sources concordantes. 

Par AFP

Les forces de l'ordre sont intervenues vers 14H30 dans cette maison propriété d'une société lyonnaise en liquidation, pour évacuer les lieux à la demande de la ville de Calais, a indiqué Alain Gérard, sous-préfet de Calais.

"Cet immeuble était occupé par 52 personnes, dont une femme, toutes adultes, d'origine érythréenne. Il était dans un état absolument effrayant avec des risques d'effondrement du plafond", a précisé M. Gérard, qui s'est rendu sur place. "Il s'agissait avant tout d'un problème de sécurité et d'hygiène", a insisté le sous-préfet.

Bâtiment muré

L'association La Marmite aux idées, qui défend les sans-papiers, a fait état pour sa part de "50 à 70" migrants évacués, des hommes, femmes et enfants originaires d'Erythrée et d'Ethiopie. Les migrants ont été chassés des lieux dans l'après-midi "avec leur baluchon", laissant de nombreux effets personnels derrière eux, a expliqué Philippe Wannesson, l'un des membres de l'association.

"Les gens étaient là depuis à peu près un an", a-t-il précisé. La préfecture a proposé une solution d'hébergement à un homme, qui disposait de papiers d'identité, mais il l'a déclinée.

Les services de la ville ont muré le bâtiment pour éviter le retour des migrants. En début de soirée, plusieurs cars de CRS étaient stationnés à proximité du lieu de distribution des repas aux sans-papiers, a indiqué La Marmite aux idées.

Il s'agit là d'un "dispositif préventif" après une rixe entre Syriens et Erythréens survenue ce week-end, selon la préfecture.

Sur le même sujet

La tarte au Libouli revisitée

Les + Lus