Les salariés de Mory Ducros ont mené une opération escargot sur l'A1 et l'A21

La circulation était perturbée ce jeudi matin sur les autoroutes A21 et A1 entre Douai et Lille. Les salariés du transporteur Mory Drucros ont mené une opération escargot afin d'être entendus par le préfet. Leur entreprise est placée en redressement judiciaire depuis fin novembre.

L'opération escargot des salariés de Mory Ducros ce jeudi sur l'A1.
L'opération escargot des salariés de Mory Ducros ce jeudi sur l'A1. © France 3 Nord Pas-de-Calais
La manifestation a provoqué une dizaine de kilomètres de bouchons ce jeudi matin sur l'A1 et l'A21. Les salariés du transporteur Mory Ducros ont mené à partir de 10h une opération escargot, à l'appel de la CDFT Transport Environnement et de la CGT. Le convoi est parti de Gayant Expo, à Douai, pour se rendre à Lille, devant la préfecture du Nord, les syndicats souhaitant s'entretenir avec le préfet.
Mory Ducrois est placé en redressement judiciaire depuis le 26 novembre, avec une période d'observation de six mois. Ce transporteur emploie 300 personnes dans le Nord Pas-de-Calais sur cinq sites logistiques : LesquinProuvy, Libercourt, Saint-Omer et Saint-Laurent-Blangy. Des salariés aujourd'hui en sursis. "Les choses peuvent aller très vite", expliquait ce jeudi matin Fabian Tosolini (CFDT) à nos nos confrères de La Voix du Nord. "Une liquidation judiciaire pourrait être prononcée le 3 janvier, si aucun repreneur ne se déclare. Nous voulons dès maintenant que l’État fasse preuve d’innovation sociale pour recaser les salariés de Mory Ducros en cas de fin totale de l’activité".

Le dépôt de bilan de Mory Ducros est l'un des plus inquiétants en France depuis la faillite de Moulinex en 2001. Le transporteur compte en effet plus de 5 000 salariés en France et fait travailler 2 000 sous-traitants. Les éventuels candidats à la reprise du transporteur, propriété d'Arcole industries, ont jusqu'au 3 janvier pour se faire connaître. Mory Ducros et Arcole ont eux-même annoncé leur intention de présenter un plan.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter