Cet article date de plus de 7 ans

Continental : les Prud'ommes reconnaissent la discrimination envers Xavier Mathieu...La direction fait appel

Le conseil des Prud'hommes condamne la direction de Continental France à verser 5000 euros de provisions à Xavier Mathieu, en réparation du préjudice moral. Continental annonce qu’elle fera appel de la décision du Conseil de Prud’hommes de Compiègne (60) par principe.
Xavier Mathieu avec son avocate
Xavier Mathieu avec son avocate © France 3 Picardie
Le Conseil des Prud’hommes de Compiègne (60) a reconnu la discrimination syndicale à l’encontre de Xavier Mathieu. Il a fait reconnaitre un traitement différent de ses autres collègues syndiqués.

Xavier Mathieu confie à l'antenne de France 3 Picardie : "après un mois de tension et de pression exercée par la direction de Continental, je suis heureux et soulagé de cette décision."

Dans un communiqué de presse, la direction de Continental France, elle répète qu'elle a proposé des emplois à Xavier Mathieu et annonce qu'elle va faire appel.

Elle mentionne aussi que "cette décision ne tient pas compte du fait de l’impossibilité de fournir un travail sur le site de Clairoix comme l’exigeait Xavier Mathieu, puisque cette usine est fermée depuis 4 ans et ne compte plus aucun employé. C’est la raison pour laquelle cette réintégration au sein de Continental n’a pu être mise en oeuvre, et non pour des raisons de discrimination."

Continental, afin de respecter le droit à réintégration de Xavier Mathieu, lui "avait proposé plusieurs postes sur son site de Sarreguemines, seul site de production de pneumatiques de Continental encore en activité en France, proposition qu‘il a refusée."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
continental justice