Cet article date de plus de 6 ans

Club de Dodo la Saumure : DSK saisira la justice contre l'utilisation de ses initiales

Dominique Strauss-Kahn saisira la justice contre l'utilisation de ses initiales par Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", qui a baptisé sa nouvelle "maison de plaisir" en Belgique le "DSK" pour "Dodo Sex Klub", ont annoncé mercredi ses avocats dans un communiqué.

© MaxPPP
L'inauguration de l'établissement, situé à Blaton, près de la frontière française, est prévue mercredi.

"Ayant pris connaissance de l'ouverture imminente d'un établissement exploité par M. Dominique Alderweireld dont l'enseigne, choisie à dessein, reproduit ses initiales qui l'identifient aux yeux de tous, M. Dominique Strauss-Kahn annonce qu'il prendra toute mesure judiciaire, pour faire cesser l'atteinte caractérisée à son nom qui en résulte", écrivent dans un communiqué ses avocats parisiens, Mes Henri Leclerc, Frédérique Baulieu et Richard Malka, ainsi que Mes Alain Berenboom et Michèle Hirsch à Bruxelles.

Dodo la Saumure n'avait pu être joint dans l'immédiat. 

Annonçant la semaine dernière l'ouverture de cet établissement, son cinquième en Belgique, il avait décrit l'utilisation de ce nom comme un "clin d'oeil" et un bon coup de pub.

"Commercialement, c'est excellent, c'est fabuleux parce que tout le monde en parle, de DSK (Dominique Strauss-Kahn, NDLR)", avait expliqué sur le ton de la plaisanterie M. Alderweireld, qui compte ouvrir prochainement un sixième établissement en Belgique, le "Carlton Club", en référence à l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille.

Dans cette affaire, "Dodo la Saumure", Français de 64 ans installé en Belgique, a toujours nié avoir fourni des prostituées à l'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire du carlton de lille belgique