Cet article date de plus de 7 ans

Il parcourt 500 kilomètres avec sa jument pour devenir maréchal-ferrant

Kévin Marseille rêve de devenir maréchal-ferrant. Un périple de vingt jours sur les routes picardes avec sa jument Flicka. Objectif : récolter des fonds pour financer sa formation.
A 32 ans, le jeune homme originaire de Le Boisle, au nord d’Abbeville, a un objectif en tête : devenir maréchal-ferrant. Soigner les sabots, travailler le fer pour habiller les pieds des chevaux, une véritable passion pour Kévin. 

Pour vivre de ce métier, un diplôme est obligatoire. Mais la formation coûte chère : 6500 euros. Kévin a donc décidé de partir à la recherche de donateurs : des centres équestres et des particuliers.

Maréchal-ferrant est l’un des plus vieux métiers du monde. Il est apparu avec la domestication des chevaux, et les plus anciennes traces de domestication remontent aux alentours de 3500 avant notre ère.

durée de la vidéo: 01 min 34
Portrait d'un futur maréchal-ferrant




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval