Lille : nouvelle manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza

© France 3 Nord Pas-de-Calais
© France 3 Nord Pas-de-Calais

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce dimanche à Lille, dans le quartier de Wazemmes, à l'appel de l'Association France Palestine Solidarité Nord.

Par France 3 Nord Pas-de-Calais (avec AFP)

Il s'agissait de la 20e manifestation organisée depuis l'ouverture des hostilités dans la bande de Gaza. Plusieurs centaines de personnes ont répondu ce dimanche à l'appel de l'Association France Palestine Solidarité Nord et se sont rassemblées dans la matinée à Wazemmes. Dans l'après-midi, les militants pro-palestiniens ont préparé des cartons de médicaments qu'ils comptent envoyer là-bas.
Lille : manifestation de soutien à Gaza
Israël a maintenu ce dimanche la bande de Gaza sous un pilonnage intensif et poursuivi les éliminations ciblées de membres du Hamas sans qu'aucun des deux belligérants ne donne le moindre signe d'être prêt à transiger. "Bordure protectrice", l'opération lancée le 8 juillet par Israël contre le Hamas, "se poursuivra jusqu'à ce qu'elle ait atteint son objectif (...) cela peut prendre du temps", a dit le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Tel-Aviv. Le jour où une grande part de l'attention publique était accaparée par l'enterrement du premier enfant israélien tué par la guerre, M. Netanyahu n'a même pas évoqué l'appel au cessez-le-feu et à la reprise des négociations lancé la veille par l'Egypte, grand voisin arabe d'Israël et de la bande de Gaza.

Au moins quatorze personnes ont été tuées dimanche sous les bombes israéliennes, selon les secours palestiniens. Parmi elles figurent six enfants, dont quatre d'une même famille, et un homme présenté par l'armée israélienne comme l'un des argentiers du Hamas. De leur côté, les combattants palestiniens ont tiré plus de 70 roquettes sur Israël, selon l'armée israélienne. Plusieurs obus de mortiers sont tombés sur le point de passage d'Erez entre Israël et la bande de Gaza. Trois blessés sérieux ont été hospitalisés en Israël à Ashkelon, a-t-on appris de sources hospitalières. Israël a décidé de fermer le point de passage d'Erez, par lequel passent des blessés palestiniens pour être soignés en Israël ou encore les journalistes, sauf pour les cas médicaux les plus critiques.

Une mère palestinienne et ses quatre enfants ont été tués par une frappe israélienne sur leur maison dans la banlieue est de Jabaliya, a indiqué Achraf al-Qodra, porte-parole des secours à Gaza. A Sheikh Ridwan, dans le nord de la ville de Gaza, c'est Zeyna Abou Taqia, un an et demi, et Mohammed al-Khadari, 17 ans, qui ont trouvé la mort.  Au moins 480 enfants palestiniens ont péri dans cette guerre, la troisième en six ans à Gaza, a indiqué l'UNICEF, agence des Nations-Unies. On dénombre au total 2.116 morts côté palestinien, selon les secours locaux. Côté israélien, 64 soldats et quatre civils ont officiellement perdu la vie.


Sur le même sujet

Les + Lus