• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La mairie de Wasquehal porte plainte après la disparition de 21 oeuvres

L'hôtel de ville de Wasquehal. / © Google Street View
L'hôtel de ville de Wasquehal. / © Google Street View

La mairie de Wasquehal (Nord) a porté plainte contre X jeudi après avoir constaté la disparition de 21 oeuvres, qui devaient être exposées à l'occasion des Journées du patrimoine, a annoncé ce samedi la municipalité.

Par YF avec F.Hénaut et AFP

Ces oeuvres de peintres qui s'étaient établis dans la banlieue lilloise, datant pour la plupart du début du XXe siècle et dont la valeur totale est estimée à 30.000 euros, devaient faire partie d'un parcours pour les Journées du patrimoine, "mais malgré toutes nos recherches, elles ne sont plus là", a déclaré Ghislain Plancke, adjoint à la communication à la mairie de Wasquehal.

"Un huissier mandaté par le TGI (tribunal de grande instance, ndlr) de Lille a constaté leur disparition et on a déposé plainte contre X avant-hier (jeudi) auprès du procureur", a-t-il expliqué. Toutes ces oeuvres "ont été référencées, achetées officiellement ou données sous la précédente municipalité", a poursuivi l'élu.
La mairie de Wasquehal porte plainte après la disparition de 21 oeuvres
Reportage de Frédérique Hénaut et Sébastien Gurak.


Des livres anciens et des affiches manquaient également. La plainte déposée par la municipalité vise "un détournement de bien public", a déclaré Stéphanie Ducret, la maire divers droite de la ville, qui a succédé en mars dernier au centriste Gérard Vignoble après 37 ans de mandat. L'avocat de la commune a pris visiblement toutes ses précautions pour en rédiger l'énoncé. Les termes exacts sont : "soustraction et détournement de biens par personne exerçant une fonction publique et/ou vol." "Titulaire de l'autorité publique, ça peut être un adjoint, ça peut être un membre du conseil municipal, ça peut être beaucoup de monde, donc ça ne désigne pas une personne en particulier", explique Me Francis Deffrennes. "Un vol, ça peut être n'importe qui".  

Cette plainte intervient dans un contexte où l'ancien maire, Gérard Vignoble, a été condamné pour abus de biens sociaux. Il a fait appel. La nouvelle équipe municipale promet d'autres inventaires dans un futur proche.

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus