• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Hénin Beaumont: drôle de clash entre Steeve Briois (FN) et M. Tondelier (EELV)

Steeve Briois et Marine Tondelier se sont taclés sur le web et les réseaux sociaux. / © France 3 / AFP
Steeve Briois et Marine Tondelier se sont taclés sur le web et les réseaux sociaux. / © France 3 / AFP

L'élection de l'écologiste Marine Tondelier, à la présidence du conseil de surveillance du centre hospitalier d'Hénin Beaumont, est "ubuesque", selon maire FN Steeve Briois. L'élue visée lui a répondu, et c'est assez drôle...

Par Mickael Guiho

Une élection à Hénin Beaumont où le Front national ne l'emporte pas serait-elle anti-démocratique ? C'est ce que laisse entendre Steeve Briois, le maire de la commune, suite à l'élection d'une opposante écologiste à la tête du conseil de surveillance du centre hospitalier local, mardi 23 septembre.

"Une élection ubuesque" issue de "pratiques démocratiques toutes socialistes", écrit le maire FN, dans un billet de blog titré "[Marine] Tondelier élue à la présidence du centre hospitalier d'Hénin Beaumont grâce à un ancien proche de Dalongeville".

Selon Steeve Briois, la nouvelle présidente, membre d'Europe-Ecologie Les Verts (EELV), a été choisie "grâce à des petits arrangements avec Pascal Macq, ancien proche de [Gérard] Dalongeville", prédécesseur PS à l'hôtel de ville.

Le maire convoque l'honneur et l'intérêt des habitants qui l'ont élu au printemps : "Nous déplorons que la gauche de l’agglomération ait préféré, comme à son habitude, rester dans le sectarisme, quitte à insulter le vote des habitants d'Hénin Beaumont."

Une "réaction narcissique", selon Marine Tondelier


La première visée s'était déjà exprimée sur son propre site web. Marine Tondelier rapporte que, dès le résultat du vote prononcé mardi, Steeve Briois aurait eu une "réaction narcissique" devant les membres du conseil : "les relations entre la ville et l’hôpital sont rompues", aurait-il déclaré en se levant, avant de partir.

Une "attitude similaire à celle qu’il avait tenue lors qu’il n’avait pas été élu vice-président à l’agglomération", commente l'écologiste, qui ajoute que "celui qui passe son temps à reprocher à son opposition de 'ne pas digérer la défaite' devrait commencer par balayer devant sa porte."

Tâcles et ironie


Le clash tourne presque au comique en se prolongeant sur Twitter. Steeve Briois s'est ému d'un titre des nos confrères de La Voix du Nord affiché devant un tabac-presse évoque un "revers [pour lui] au centre hospitalier". "J'arrête de lire les titres de La Voix du Nord Hénin Beaumont", a commenté le maire. Marine Tondelier n'a pas manqué d'humour pour lui répondre ironiquement : "Tant que vous continuez à lire les articles tout va bien!".


S'il fallait donner des points dans cette petite bataille, l'écologiste l'emporterait sans doute à ce stade. Sur son site internet, elle avait enfoncé le clou en rappelant que Steeve Briois est déjà Maire, conseiller communautaire, conseiller régional, député européen et secrétaire général du front national : "Bref qu’il ne manque ni de travail ni de responsabilités."

Marine Tondelier rappelait enfin que la présidence du conseil de surveillance, valable pour 5 ans, ne revient pas naturellement à la majorité municipale. Les textes indiquent que tous "les membres représentant les collectivités territoriales ou les personnalités qualifiées" sont éligibles.

Sur le même sujet

Le filmeur du dimanche

Les + Lus