Hollande sur TF1 : une chef d'entreprise d'Armentières a bousculé le Président

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

Karine Charbonnier-Beck, 46 ans, chef d'entreprise à Armentières, a été ce jeudi soir l'une des Françaises qui a interpellé et questionné le président François Hollande sur TF1.

Ce fut un des moments forts de l'émission "En direct avec les Français". "Quel gâchis", a lancé à François Hollande Karine Charbonnier-Beck, directrice générale de Beck-Crespel à Armentières. Elle a ensuite voulu partager des choses qui lui "paraissent évidentes" avec le président de la République. "Si je déménageais l'entreprise en Angleterre ou en Allemagne - je ne le ferai pas, que mes salariés se rassurent -  l'économie annuelle serait de trois millions d'euros de charges et de taxes. C'est colossal ! Je parle de l'excès de taxes et non des taxes en elles-mêmes. Ce qu'on dit pas non plus (...), les Français qui déménageraient avec nous auraient aussi un gain très significatif sur leurs salaries nets"

karine


François Hollande s'est surtout dit déterminé à réformer le pays : "On va prendre les bottes de sept lieues, a-t-il déclaré à Karine Charbonnier, qui lui reprochait de ne pas en faire assez. "Je vais, jusqu'au bout, réformer mon pays", a insisté le locataire de l'Elysée.

Voyez aussi cet échange sur la simplication du droit du travail. "J'ai mis le paquet sur la simplification", a affirmé François Hollande sur le plateau de "En direct avec les Français", jeudi soir sur TF1. Karine Charbonnier, lui a répondu que "la machine à complexifier n'est pas arrêté du tout".

karine 2

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité