Enfant de 2 ans retrouvé seul à Condé-sur-l'Escaut : la mère devra un suivre un stage de parentalité

La garde à vue de la mère de Djulian, 2 ans, qui avait été trouvé suel à 6h du matin à Condé-sur-l'Escaut a été levée ce jeudi à 12h.

Ce jeudi, on en sait un peu plus sur ce qui s'est passé à Condé-sur-l'Escaut. Djulian, 2 ans, a été trouvé seul, en pyjama, vers 6h près du quai des remparts par un distributeur de prospectus. Ses parents ont été recherchés immédiatement par la police qui a placardé des avis de recherche. Sa mère ne s'est manifestée que vers 12h.

En garde à vue, pour expliquer la présence de son fils en pleine rue, seul, la mère âgée de 19 ans, a indiqué qu'il y avait eu une soirée à son domicile la veille. Elle s'est réveillée le lendemain vers 10 heures et a constaté que la porte de son habitation était ouverte. "Un de ses invités  serait sorti pour fumer et aurait laissé la porte ouverte permettant à l'enfant de quitter la maison sans que personne ne s'en apercoive", indique le Parquet de Valenciennes. La mère a su par sa "belle-sœur" que son fils Djulian, avait été retrouvé par la police qui cherchait à identifier les parents. Elle dit ne pas s'être présentée tout de suite au commissariat parce qu'elle "appréhendait l'éventualité d'un placement de son enfant."

Un stage de parentalité

Ce jeudi midi, la garde à vue a été levée à 12 heures. La mère a été convoquée pour suivre un stage de parentalité. Le Parquet de Valenciennes explique qu'il s'agit "d'une mesure alternative aux poursuites consistant à rappeler à la personne mise en cause ses obligations  comme titulaire de l'autoritaire parentale. Ce module animée par une association spécialisée  qui se déroule sur plusieurs jours vise également à aider les parents en difficulté à reprendre pied." Elle est également convoquée par le Juge des Enfants le 3 décembre 2014 "pour évoquer la situation de son enfant". Mais le Parquet précise également que l'enfant, au vu des éléments recueillis, pourrait être placé très rapidement sans attendre ce rendez-vous. 

Par ailleurs, pendant sa garde à vue, la jeune femme de 19 ans, aurait outragé et bousculé des policiers. Elle sera donc poursuivie devant le tribunal correctionnel pour outrage et de violences à personnes déspositaires. Le procès aura lieu le 25 mars 2015.


L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité