Dany Boon affirme qu'il a déjà été victime d'antisémitisme en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Dany Boon, le 17 décembre dernier en Israël.
Dany Boon, le 17 décembre dernier en Israël. © I24news

Le comédien-réalisateur nordiste, dans une interview à une télé israëlienne, évoque un sujet qu'il aborde très rarement en France : sa conversion au judaïsme. Il y affirme également avoir été victime lui-même d'antisémitisme ou de remarques antisémites. 

##fr3r_https_disabled##Dany Boon est actuellement en Israël, pour la promotion de son dernier film "Supercondriaque". A cette occasion, il a réalisé une interview pour le journal Lemonde Juif.info et il a été invité par la chaîne i24news. Une interview au cours de laquelle il a très peu parlé cinéma. La journaliste de cette chaîne en langue française a surtout évoqué sa conversion au judaïsme, son rapport à la religion, et l'antisémitisme. Des questions que le comédien originaire d'Armentières a très rarement évoquées jusqu'ici. 

Dany Boon est né d’un père kabyle athé et d’une mère catholique. Il a été élevé dans la foi catholique et s’est converti au judaïsme il y a 13 ans. "Lors de ma conversion, je suis simplement passé du Nouveau à l'Ancien Testament, aux origines du monothéisme en somme", explique-t-il.Son épouse, Yaël est juive (son père a émigré en Israël). Dany Boon raconte donc qu'il vient régulièrement en Israël.

Quand il évoque sa conversion, il parle tout bas et semble un peu gêné ou timide, la journaliste lui lance avec humour : "Vous pouvez parler plus fort. Ne craignez rien, il n'y a pas d'antisémites ici." Son credo sur ce sujet : le mélange, la tolérance. "Je suis moi-même issu d'un mélange, de plusieurs minorités. Quand j'étais adolescent, il y avait un espoir de vivre ensemble. Pourtant, j'ai aussi vécu la diaspora, l'exil à travers celui de ma famille, les tensions entre les Kabyles, les Algériens arabes et les autres". Et il poursuit avec humour : "Ma femme a acheté un sapin de Noël. Je lui ai dit pour la blaguer : On va mettre une crèche mais on ne mettra pas Jésus !"

"Maintenant que vous êtes juif vous êtes devenu très riche ?"

Mais l'entretien évoque également plusieurs fois la question de l'antismétisme : "Que pensez-vous de cette poussée d'antisémitisme en France", lui demande la journaliste israëlienne. Dany Boon répond : "En France, ça m'arrive de me prononcer, de dire des choses (NDLR : pour défendre Israël), je me fais proprement insulter. (...) La montée de l’antisémitisme ne s’observe pas qu'en France, mais partout en Europe."

Il raconte aussi avoir été victime de remarques antisémites ou pseudo-blagues autour de sa conversion au judaïsme : "Les gens font des raccourcis, des amalgames, j'entends souvent '"maintenant que vous êtes juif vous êtes devenu très riche ?". Je leur réponds : "D'abord j'étais déjà très riche quand j'étais catholique, ensuite, rassurez-vous, je connais aussi des juifs pauvres".

Au passage, Dany Boon salue l'action du Premier ministre Manuel Valls pour lutter contre l’antisémitisme (Il a récemment déclaré : "Nous sommes tous juifs".)  Pourtant, au cours de cet interview, le comédien-réalisateur reste prudent et affirme qu'il ne souhaite pas s'engager complètement politiquement. Il affirme simplement aider régulièrement une association caritative juive "Hadassah". 

"On m’avait prévenu : tu es célèbre, tu es un homme public, ça risque d’être dangereux."

Invité par le centre culturel français de Tel-Aviv pour la promotion de son film, Dany Boon a également évoqué les mêmes sujets que dans cet interview télé. "Ma conversion au judaïsme ? Quand j’ai reçu des insultes antisémites, j’ai compris que ma conversion était réussie !", rapporte Le Monde Juif.info.

Il a également précisé recevoir de nombreux messages antisémites sur sa page Facebook. "On m’avait prévenu : tu es célèbre, tu es un homme public, ça risque d’être dangereux. Je n’ai pas peur ! Je revendique l’appartenance à mon peuple, et j’en fais partie. Et puis, vous savez, lorsque j’étais enfant, mon père étant kabyle, j’ai toujours été confronté à des insultes ou à des actes de racisme alors je suis rodé en la matière. Il n’y a rien de plus abject que les racistes et les antisémites, ils sont hors de l’humanité, ils n’ont rien compris !" 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.