Histoires 14-18 : Le matche de Noël

Une simple croix plantée, en plein champ à Saint-Yvon, commune de Warneton en Belgique. Au pied de cette croix : un ballon de foot. Il commémore un match entre soldats britanniques et allemands. Lors d'une trêve de Noël.  Réalité ou légende ? Cent ans plus tard, la question se pose encore…

A Noël 1914, cette zone est encore relativement épargnée par la rudesse des combats. Ici, grâce à des documents d’époque, on sait que les lignes ennemies étaient séparées d’à peine 150 mètres. Bruce Brainsfather, un célèbre dessinateur Anglais est témoin de la trêve. Ce n’est qu’en 1919 dans l’American Magazine qu’il évoquera un match. Il écrit : "Vers midi, un match de football a été suggéré, quelqu’un avait évidemment reçu un ballon de football dégonflé comme cadeau de Noël". Jamais, il n’écrit que les belligérants se soient retrouvés ensemble pour un match.

Côté allemand, le lieutenant Zehmisch rapporte : "Deux Anglais sont sortis de leur tranchée avec un ballon de football" et "qu’un match de football vigoureux a débuté" avant que les soldats ne demandent si "un grand match de football pourrait avoir lieu le lendemain". Zemisch ne put donner son accord car il fut relevé. Aujourd’hui encore, les historiens sont partagés sur la réalité de cet épisode, en l’absence de témoignages directs et de photos.

Plus que des matchs de football proprement dit, il s’agissait peut-être de rencontres informelles sur un no man’s land transformé en terrain de fortune.
Ici, la légende et le folklore ont rattrapé l’Histoire.
 Ce qui est sûr c’est que selon un général Anglais, les troupes britanniques étaient réputées pour ne jamais voyager "sans emporter avec elles des ballons de football".

durée de la vidéo : 00h01mn50s
<div> <div> <div> <h2>Une partie de foot pour No&euml;l 1914 ?</h2> <p>Une simple croix plant&eacute;e, en plein champ &agrave; Saint-Yvon, commune de Warneton en Belgique. Au pied de cette croix : un ballon de foot. Il comm&eacute;more un match entre soldats britanniques et allemands. Lors d&#39;une <a href="https://www.lumni.fr/video/noel-de-treve" target="_blank">tr&ecirc;ve de No&euml;l</a>. &nbsp;R&eacute;alit&eacute; ou l&eacute;gende&nbsp;? Cent ans plus tard, la question se pose encore&hellip;</p> <p>&Agrave;&nbsp;No&euml;l 1914, cette zone est encore relativement &eacute;pargn&eacute;e par la rudesse des combats. Ici, gr&acirc;ce &agrave; des documents d&rsquo;&eacute;poque, on sait que les lignes ennemies &eacute;taient s&eacute;par&eacute;es d&rsquo;&agrave; peine 150 m&egrave;tres. Bruce Brainsfather, un c&eacute;l&egrave;bre dessinateur Anglais est t&eacute;moin de la tr&ecirc;ve. Ce n&rsquo;est qu&rsquo;en 1919 dans l&rsquo;American Magazine qu&rsquo;il &eacute;voquera un match. Il &eacute;crit&nbsp;:&nbsp;<em>&laquo;&nbsp;Vers midi, un match de football a &eacute;t&eacute; sugg&eacute;r&eacute;, quelqu&rsquo;un avait &eacute;videmment re&ccedil;u un ballon de football d&eacute;gonfl&eacute; comme cadeau de No&euml;l&nbsp;&raquo;.</em> Jamais, il n&rsquo;&eacute;crit que les bellig&eacute;rants se soient retrouv&eacute;s ensemble pour un match.&nbsp;Aujourd&rsquo;hui encore, les historiens sont partag&eacute;s sur la r&eacute;alit&eacute; de cet &eacute;pisode, en l&rsquo;absence de t&eacute;moignages directs et de photos.</p> <p>&nbsp;</p> <div>Par F. Mabille</div> <div>&copy; France 3</div> </div> </div> </div> ©France 3


L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité