Cet article date de plus de 6 ans

Cambadélis ne souhaite pas la candidature d'Aubry aux régionales

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a dit ne pas souhaiter que Martine Aubry soit candidate aux régionales dans le Nord et a appelé les socialistes à soutenir Pierre de Saintignon, candidat déclaré.
Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du Parti socialiste sur RTL ce mercredi matin.
Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du Parti socialiste sur RTL ce mercredi matin. © RTL

Ce mercredi matin, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste a répondu brièvement mais clairement à la question de Jean-Michel Apathie sur les élections régionales dans le Nord Pas-de-Calais. "Souhaitez-vous que Martine Aubry soit candidate ?" : "Non, répond Jean-Christophe Cambadélis. Je pense qu'il y a un très bon candidat, Pierre de Saintignon, qui peut l'emporter et qui fait une très bonne campagne. Je pense que les socialistes du Nord doivent se regrouper autour de lui". M. De Saintignon, premier vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais et premier adjoint de Martine Aubry à Lille a annoncé sa candidature à la présidence du Conseil régional en septembre dernier.

L'hypothèse d'une candidature Martine Aubry aux élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais est évoquée depuis de nombreuses semaines. Présentée par certains au PS comme la seule candidature pouvant faire rempart au Front National. L'entourage du premier ministre Manuel Valls, cité par le Figaro aurait notamment déclaré : "Nous avons besoin de Martine Aubry comme candidate dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Elle est aujourd'hui la seule à pouvoir garder la région à gauche et il y a beaucoup de militants sur place qui demandent à ce qu'elle s'engage". Patrick Kanner ou Frédéric Cuvillier, élus de poids dans le Nord Pas-de-Calais, ont également indiqué qu'ils soutiendraient Martine Aubry. Mais la maire de Lille a toujours balayé cette hypothèse indiquant qu'elle "n'en avait pas envie". 

La déclaration de M.Cambadélis ne devrait pas plaire à Daniel Percheron qui, lui, soutient à demi-mot, la candidature de l'actuel président de la région Picardie, Calude Gewerc.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
martine aubry politique élections régionales