Lille : un an de prison avec sursis pour le libraire jugé pour apologie du terrorisme

Le prévenu, à son arrivée au palais de justice de Lille le 2 février 2015 / © MAXPPP
Le prévenu, à son arrivée au palais de justice de Lille le 2 février 2015 / © MAXPPP

Par avec AFP

Le libraire lillois dans le magasin duquel des drapeaux similaires à celui du groupe EI avaient été découverts a été condamné par le tribunal correctionnel à un an de prison avec sursis et un an d'interdiction d'exercice d'activités commerciales pour apologie du terrorisme.

"C'est une condamnation qui peut paraître en deçà de ce que les juridictions ont l'habitude de prononcer pour des dossiers similaires, pour autant cela reste important", a déclaré Me Charles Cogniot, l'avocat du prévenu, qui n'écartait pas l'éventualité d'interjeter appel.


"Je suis Ben Laden"

Fin janvier, un automobiliste circulant sur une artère importante de Lille avait remarqué un drapeau noir dans la devanture de la librairie orientale El Azhar,
et alerté la police.

A l'arrivée des fonctionnaires, le libraire avait dit: "personne ne peut me contrôler". Quand les policiers lui avaient demandé de décliner son identité, il avait répondu : "je suis Ben Laden", puis "les barbus vont vous vaincre, inch'Allah".

Interrogé sur les actes terroristes qui ont secoué la France, le libraire, cheveux rasés et longue barbe rousse, avait dit "condamner tous les gens qui assassinent".

Des drapeaux avaient été retrouvés dans la librairie, mais n'étaient pas du groupe Etat islamique (EI) selon Me Cogniot: "Ils ont retrouvé quatre drapeaux, dont un drapeau religieux en vitrine, deux religieux dans la librairie et un au plafond aux couleurs inversées (blanc avec des inscriptions en noir ndlr)" par rapport au drapeau de l'EI, a affirmé l'avocat.

"Ils en ont retrouvé un aux couleurs de l'EI mais chez lui, ce qui ne pose pas de difficulté car pour que l'infraction soit constituée, il faut qu'il y ait publicité",
a expliqué Me Cogniot, qui avait plaidé la relaxe.

Le parquet avait quant à lui requis contre le libraire un an de prison ferme et cinq ans d'interdiction d'exercice d'activités commerciales.

Sur le même sujet

Les + Lus