Cet homme devient ivre quand il mange des frites

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord

Nick Hess, un britannique de 34 ans, devient subitement saoul lorsqu'il mange une portion de frites. 

Le cas de Nick Hess, ivre lorsqu'il mange une portion de frites, intrigue en Grande-Bretagne. L'histoire de ce Britannique a été racontée par la BBC et a été reprise partout dans le monde. Elle est bizarre mais a sans doute une explication tout à fait rationnelle.

Depuis plusieurs années, Nick Hess, 34 ans, a constaté qu'il était ivre après certains repas. Sa femme le soupçonnait d'être alcoolique et de lui cacher sa consommation de certaines boissons. En 2011, il a même été arrêté par un policier pour conduite d'un véhicule sous l'empire d'un état alcoolique.

Certain de ne jamais boire, en janvier dernier, il a fini par décider de consulter. L'hôpital a fait des tests et a confirmé qu'après avoir mangé un repas contenant beaucoup de glucides, son taux d'alcoolémie était aussi élevé que s'il avait bu sept verres de Whisky d'affilée.


Syndrôme d'auto-brasserie

Les médecins ont conclu que Nick Hess était sans doute atteint d'une maladie rare : le "syndrôme d'auto-brasserie". Lorsqu'il mange de l'amidon contenu notamment dans des pâtes, du pain ou du soda, la levure fermente et transforme les sucres en éthanol. En gros, son estomac produit de l'alcool.

Cette maladie a déjà été repérée dans les années 70 au Japon. Mais la communauté scientifique reste divisée sur ces cas très rares. La BCC cite notamment un toxicologue qui affirme que des analyses complémentaires sont nécessaires pour comprendre ce qui se passe.

En attendant, Nick Hess va mieux. Il n'est "plus ivre que deux ou trois fois par mois". Il prend désormais des médicaments anti-fongiques et va devoir suivre un régime alimentaire très faible en glucides.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité