Cet article date de plus de 6 ans

Remaniement après les départementales : des Aubrystes au gouvernement ?

Des proches de Martine Aubry vont-ils faire leur entrée dans le gouvernement de Manuel Valls après le deuxième tour des élections départementales ? 
Manuel Valls et Martine Aubry la semaine dernière à Lille.
Manuel Valls et Martine Aubry la semaine dernière à Lille. © AFP
Rumeurs, bruits de couloir, petites phrases officieuses... Au Parti socialiste, la réflexion autour de l'après 2ème tour des élections départementales a commencé depuis longtemps. Si François Hollande a annoncé que Manuel Valls resterait premier ministre quoiqu'il arrive, un remaniement du gouvernement n'est pas exclu...

Bruno Le Roux, chef du groupe PS à l'Assemblée Nationale assurait la semaine dernière : "À partir du moment où il n'y a pas de changement de premier ministre, il n'y a pas de remaniement ministériel au sens où vous l'entendez". Mais dans le même temps, certains écologistes disent clairement leur souhait de faire leur retour dans le gouvernement et François Hollande multiplie les rendez-vous avec des parlementaires. La maire de Lille aurait d'ailleurs beaucoup oeuvré ces derniers mois pour que le président renoue le dialogue avec EELV.

5 Aubrystes en lice ? 

Ce mardi, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault ont été reçus pour un déjeuner à l'Elysée. La maire de Lille qui a marqué sa différence avec la politique conduite par Manuel Valls y-a-t-elle négocié l'entrée de quelques uns de ses proches dans un gouvernement Valls 3 ? Officiellement non mais certains noms sont quand même évoqués, tous des proches de Martine Aubry : 
Pour ce dernier nom, l'hypothèse, surprenante, d'un poste de secrétaire d'Etat en échange d'un retrait de sa candidature aux régionales au profit de Patrick Kanner, actuel ministre de la jeunesse et des sports ou de Frédéric Cuvillier, ancien ministre des Transports, est évoquée par Dailynord. Jean-Marc Germain, semble aussi être, dans cette liste, le plus vraisemblable. Le 6 mars dernier, il avait été très clair sur Public Senat : « Je souhaite le retour des Verts (...) et (des) aubrystes. (...) Après, quel aubryste ? Ça m’est franchement égal. Moi, je suis prêt à l’être car je n’ai jamais fui les responsabilités. »

Selon Europe 1, "le remaniement ne devrait pas avoir lieu avant la fin du mois d'avril, voire début mai. Et ni le Premier ministre ni l’orientation politique ne seront remis en cause." Mais l'hypothèse d'un remaniement dès la semaine prochaine est aussi évoquée au PS. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
martine aubry élections départementales politique