• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Outreau : Daniel Legrand applaudi mais aussi insulté après son nouvel acquittement

Ce contenu n'est plus disponible

Daniel Legrand, de nouveau acquitté, vendredi, dans l'affaire de pédophilie d'Outreau, est sorti du parlement de Bretagne de Rennes où il a été jugé en lançant "justice a été rendue!", sous des applaudissements mêlés à des cris et des insultes.

Par AFP

Plus d'une demi-heure après le verdict aux termes duquel le jeune homme a été déclaré "innocent" par la cour d'assises des mineurs d'Ille-et-Vilaine, et non pas seulement acquitté au bénéfice du doute, Daniel Legrand est sorti sur les marches du Parlement, le pouce levé, sous un tonnerre d'applaudissements. Ceux-ci ont néanmoins  été perturbés par les cris de "Violeur!", prononcés à plusieurs reprises par des militants se disant "anti-pédophiles".

"Ça fait très plaisir d'avoir été acquitté, j'ai crié mon innocence depuis le début et justice a été rendue", a déclaré, très ému et le sourire aux lèvres, le
jeune homme de 33 ans devant de très nombreux journalistes qui l'attendaient. "Je pense à l'avenir, j'espère que je pourrai aller de l'avant après mon acquittement", a-t-il ajouté.

"Des cris de haine et de honte"

"Jonathan (Delay, une des victimes de l'affaire Outreau, violé par ses parents et un couple de voisins et partie civile à ce procès de Rennes, ndlr) c'est une victime, mais nous aussi on est des victimes, les acquittés d'Outreau", a souligné Daniel Legrand. Les huées ont redoublé quand sont apparus cinq des six avocats de la défense. L'un d'eux, Hubert Delarue, le doyen, a même levé le poing en prenant la parole: "L'affaire d'Outreau trouve son épilogue aujourd'hui dans des cris de haine et de honte (...) alors que la justice lumineuse a été rendue", a-t-il déclaré.

"Je regrette que des gens aient invectivé les avocats de la défense: ils ne respectent pas une décision de justice. Cette décision rendue aujourd'hui permet de clore l'affaire d'Outreau, c'est une évidence", a déclaré peu après Me Patrice Reviron, l'un des avocats de Jonathan Delay.

A lire aussi

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus