3 cas de Covid-19 au LOSC : "Si le virus se propage, cela mettra toute la préparation par terre", explique Galtier

Christophe Galtier a souligné "une prise de conscience" des joueurs du LOSC après 3 cas de Covid-19. 

Christophe Galtier (LOSC) ce jeudi en conférence de presse
Christophe Galtier (LOSC) ce jeudi en conférence de presse
"Si le virus se propage, cela mettra toute la préparation par terre" : Christophe Galtier, l'entraîneur du LOSC, croise les doigts pour qu'aucun nouveau joueur ne contracte le Covid-19 après trois cas positifs dans l'effectif.

Lille a en effet subi trois contaminations lors de la pause entre ses deux phases de préparation il y a deux semaines: Jonathan Bamba, Jonathan
Ikoné et Renato Sanches. Le Portugais, rentré chez les siens, ne peut ainsi pas encore revenir dans le Nord. 

"Ce qui bloque, c'est qu'il est positif. Les protocoles et consignes diffèrent d'un pays à l'autre, on attend des précisions mais il va bien physiquement et psychologiquement", a dit son entraîneur jeudi à la presse.

Gestes barrière respectés

Bamba et Ikoné ont, eux, repris l'entraînement lundi, mais à leur rythme. "Bamba a retravaillé avec le groupe aujourd'hui, Ikoné pas encore. Ils sont revenus très fatigués, on va voir combien de temps cela leur prend pour récupérer mais ils prennent du retard sur la préparation parce qu'il y a une dizaine de jours où ils n'ont pas pu s'entraîner", a précisé Galtier. "Quand vous avez des joueurs qui développent de la fatigue et de la fièvre, cela engendre forcément un retard quant à la préparation, entre l’aspect physique et l’absence d’entraînement. C’est pourquoi il vaut mieux que cela intervienne en début qu’en fin de préparation. Car pour encaisser la charge de travail d’une préparation, il faut être bien physiquement."

Particulièrement touchés, les Lillois ont encore augmenté leur vigilance. "Il y a eu une prise de conscience : je le vois dans leur comportement ici, les gestes barrière sont respectés quasiment à la lettre", a ajouté l'entraîneur des Dogues, privé de nombreux éléments. 

Yilmaz

Victor Osimhen sur le départ et Loïc Rémy parti, et sans qu'un retour ne soit envisagé par le club même si son transfert à Benevento a capoté à la visite médicale, le Losc cherche deux attaquants. Outre la piste du Canadien Jonathan David (La Gantoise), évoquée depuis plusieurs semaines mais qui tarde à se concrétiser, Christophe Galtier a reconnu un intérêt pour le Turc Burak Yilmaz. Agé de 35 ans, cet international termine sa saison samedi avec Besiktas. 

"Le club s'intéresse à lui mais il y a encore beaucoup de chemin. C'est un leader de vestiaire, avec beaucoup d'expérience et qui semble intéressé par le projet",  a conclu Galtier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société losc football sport