Dans l'Aisne : avant Lourdes le sanctuaire de Liesse-Notre-Dame drainait les foules sous l'Ancien Régime

Comme chaque lundi de Pentecôte, la basilique de Liesse-Notre-Dame située dans l'Aisne verra affluer les pèlerins. Une tradition presque millénaire puisque la Vierge noire de Liesse est vénérée dans cette commune de 1 300 habitants depuis 1134. Sous l'ancien régime la dévotion à ND de Liesse était particulièrement populaire. Presque tous les rois de France s'y sont rendus en pèlerinage.

Pour le diocèse de Soissons à chaque lundi de Pentecôte tous les chemins mènent à Notre-Dame de Liesse. Cette année encore les festivités seront au rendez-vous avec notamment un concert pop-rock pour les jeunes catholiques le dimanche 5 juin. Le lundi suivant aura lieu le traditionnel pèlerinage dédié à la Vierge noire de Liesse. Une tradition multiséculaire puisque le miracle selon la tradition remonterait à 1134.

Trois chevaliers partis en croisade auraient alors été capturés par le sultan d'Égypte. Ce dernier souhaitant les convertir à l'Islam aurait, en dernier ressort, envoyé sa fille, Ismérie, pour convaincre les captifs. Peine perdue, les trois chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Jean, Hector et Henri sèment le trouble dans l'esprit de la princesse et lui promettent une image de la Vierge. Bien incapables de réaliser l'œuvre pour laquelle ils se sont engagés, les chevaliers découvrent à leur réveil une statue de Vierge à l'enfant dont la vue persuade la fille du sultan de les libérer. Ultime miracle, les trois chevaliers échappés auraient été transportés pendant leur sommeil sur leurs terres dans l'actuel département de l'Aisne. Revenus à eux, ils retrouvent la Vierge sculptée près d'une source réputée aujourd'hui encore miraculeuse. Ce lieu, c'est Notre-Dame de Liesse.

Si la statue d'origine a été détruite à la Révolution. Ses cendres seraient encore conservées dans sa copie exposée à l'intérieur de la basilique. Pour Jean-Marie Noblecourt l'ancien président des amis de la basilique de Liesse-Notre-Dame le pèlerinage de Liesse connaît un succès sous l'Ancien Régime comparable à celui de Lourdes de nos jours. Sur la route du sacre de Reims, tous les rois de France s'y rendent. La vierge de Liesse est priée pour permettre d'enfanter. Selon la légende, Louis XIV aurait été conçu après un pèlerinage à Liesse.

En 1934 un congrès marial a réuni près de 120 000 personnes à Liesse Notre-Dame

Philippe Calmus

Maire (SE) de Liesse Notre-Dame

Beaucoup plus récemment, le maire de Liesse Notre-Dame se souvient des balcons fleuris et des hauts parleurs relayant les chants entonnés les jours de pèlerinage. Ces manifestations regroupaient jusqu'à 20 000 personnes encore dans les années 60. La mairie conserve les coupures de presse relatant le congrès marial organisé dans la commune en 1934. L'évènement rassemble une foule considérable, 120 000 personnes participent alors au pèlerinage.

Ce lundi, les fidèles seront sans doute moins nombreux. Mais Henri Religieux, le président de l'association du pèlerinage de Liesse, note cependant un regain d'intérêt depuis quelques années. "Des croyants venus de région parisienne ou du nord de la France, des ex-voto sont à nouveau adressés à Notre-Dame de Liesse même si cela se fait toujours discrètement". Cette année de 1 000 à 1 500 fidèles sont attendus ce lundi de Pentecôte avec la présence de l'évêque de Soissons et de l'archevêque de Reims. À cette occasion, une nouvelle fresque réalisée par l'artiste laonnois Pierre-Emilien Grenier sera inaugurée. Elle orne désormais la santa casa, la petite chapelle qui jouxte la fontaine.

Il s'agit probablement d'un ancien culte païen christianisé

Bruno Maes

Historien, maître de conférences à l'université de Lorraine

Et aujourd'hui, qu'en dit l'histoire ? Bruno Maes qui enseigne à l'université de Lorraine vient de publier la 3e édition de son ouvrage consacré au pèlerinage de Liesse. Une dispense papale à l'attention des pèlerins en date de 1384 atteste de l'ancienneté du culte rendu à la Vierge noire. L'auteur de Notre-Dame de Liesse, la Vierge aux trois chevaliers de Malte confirme aussi l'immense dévotion populaire sous l'Ancien Régime. La présence des couples royaux est avérée dès le 15e siècle, le phénomène se poursuivra jusqu'à la restauration avec le voyage sur place de la duchesse de Berry au début du 19e siècle. À proximité, le château de Marchais, aujourd'hui propriété de la famille princière de Monaco a été bâti par l'archevêque de Reims pour permettre aux rois de France de faire étape pour se rendre à Liesse.

Pour le reste, le chercheur marque ses distances avec l'histoire miraculeuse issue de la tradition. "Comme le passage de la mer Rouge, il s'agit d'une épopée, d'un récit épique à prendre comme tel". Pour Bruno Maes la présence séculaire d'une vierge noire, la situation géographique du lieu de culte implanté au cœur d'une zone marécageuse plaide plutôt pour la survivance d'un rite païen que l'église à su détourner de ses origines. Peu importe au fond puisque la foi ou la magie, comme l'on voudra, continue d'opérer. Depuis près de 1000 ans la vierge noire continue d'attirer à elle.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité