Déserts médicaux : à Chauny (Aisne), un médecin prend sa retraite sans successeur

Les 1.200 patients du docteur Joël Voisin vont devoir trouver un autre médecin. Une tâche difficile, dans cette commune qui voit le nombre de ses généralistes se réduire au fil des années.

Il a beau partir avec le sentiment du travail accompli, il n'en ressent pas moins une pointe d'inquiétude pour l'avenir de son métier... 

Il faudrait peut-être obliger les jeunes à venir travailler un petit peu


"Je n'ai pas trouvé de successeur malgré toutes les annonces que j'ai pu passer sur internet et dans deux revues médicales spécialisées, on n'a pas eu un seul appel" regrette celui qui a exercé quarante ans. En trois ans, la commune de Chauny, 20.000 habitants, est passée de 15 à 9 médecins généralistes.

durée de la vidéo: 02 min 01
Déserts médicaux : à Chauny (AIsne), un médecin doit prendre sa retraite sans succession ©France 3 Picardie

"Les jeunes médecins veulent bien exercer avec le moins de contraintes possibles, et en particulier le moins de charges possibles" explique-t-il, "c'est pour ça qu'on les voit s'orienter vers un exercice salarié, ou certains préfèrent carrément rester remplaçants."



Près de 1.200 patients se retrouvent donc sans médecin, ce qui suscite "beaucoup d'angoisse" chez Anne-Marie Pochet. "Pour l'instant c'est très difficile parce que personne ne veut d'autres clients. Il faudrait peut-être obliger les jeunes à venir travailler un petit peu, notre région est pas si désertique que ça ! Nous on a fait notre vie, ici ! Pourquoi pas eux ?"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société