• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Etreaupont (02) organise un rassemblement de vélos couchés du 8 au 10 juin

Saviez-vous qu'il existe des adeptes du vélo à l'horizontale ou vélo couché ? Dans la commune d'Etreaupont dans l'Aisne, un rassemblement un peu atypique de ces cyclistes est organisé du 8 au 10 juin.

Par Halima Najibi

L'engin se présente sous cette forme : le pédalier est situé à l'avant du vélo, et la selle est remplacée par un siège où le dos est appuyé. La roue avant est souvent plus petite. Le guidon se trouve soit au-dessus des genoux, soit sous les fesses. 

Du 8 au 10 juin 2019, un rassemblement de vélos couchés aura lieu sur la commune d’Etreaupont dans l'Aisne sous l’égide de l’association française de vélos couchés (AFV). Venus de toute la France, et parfois même de l’étranger, des cyclistes de tous âges vont arpenter pendant trois jours les paysages et dénivelés de la Thiérache.  

À deux ou trois roues, ce mode de transport atypique dispose d’un capital sympathie indéniable. Bien plus confortable qu’un vélo droit, le vélo couché permet d’engranger les kilomètres en position aérodynamique sans douleur traumatisante.

Au-delà de l’aspect sportif et de ses 160 kilomètres de parcours proposé. Cet événement est une occasion unique de faire découvrir au public ce moyen de transport encore méconnu. Ainsi, les curieux pourront échanger avec les participants tout au long des parcours, mais aussi aux départs et aux arrivées.

Assis confortablement, avec le vélo couché on fait des kilomètres à la pelle...

C'est la 6e édition du rassemblement des vélos couchés. Tous les ans, les organisateurs choisissent un département différent et cette année, c'est le département de l'Aisne qui accueille l'évènement."Nous sommes un groupe de personnes et nous animons un forum sur Internet", raconte l'un des co-organisateur Jean-Luc Guidon. Ce groupe est à l'origine de cette manifestation."À force nous sommes devenus des amis et cet évènement favorise les rencontres et la découverte de cette activité".

Luc Guidon pratique le vélo couché depuis une dizaine d'années. "Je suis handicapé, je ne pédale que d'une seule jambe. Avec le vélo classique, je souffrais énormément. Le vélo couché permet d'avoir une position plus relaxante, on n'a pas mal aux fesses. J'ai parcouru avec le vélo couché 37 000 kilomètres. Hier, j'ai fait 100 km sans forcer et aujourd'hui, je ne suis pas fatigué", confie le passionné.  

Pour cette 6e édition, les organisateurs attendent 45 participants. Des pratiquants du vélo couché qui viennent d'Angleterre, de Belgique, d'Allemagne, mais aussi de l'Est de la France. 

Un sport peu connu mais spectaculaire

Il y aura des vélos mobiles, et des tricycles qui sont carénés. Les personnes sont à l'abri, ces engins se présentent comme des fusées, des petites voitures à pédales aérodynamiques. Durant ces trois jours, il y aura trois circuits au départ du camping du Val d'Oise. 
 
"Le samedi on va parcourir 70 km du camping d'Etreaupont à Guise, le dimanche nous allons faire une boucle de 60 km direction Vervins, et le lundi le parcours est de 40 km direction La Capelle". 

Plus sécurisant que le vélo droit 

 "Quand je faisais du vélo, je me suis fait percuter deux fois par des voitures. Depuis 10 ans, je n'ai rencontré aucun problème. Les gens qui voient le vélo couché pensent que c'est une personne handicapée, car j'ai des fanions un peu partout. Mon vélo couché prend 80 cm sur la route, les voitures ne peuvent pas me doubler. Et en étant à 20 cm du sol, les véhicules s'écartent énormément, car ils ont peur de me toucher. En plus, on n'a pas le phénomène d'aspiration qui peut déporter le vélo debout, mais pas le vélo couché, et on n'a pas de problème de vent de face. En vélo droit , il est fréquent d'être stoppé par une rafale ou de se battre contre le vent. En France nous sommes entre 10 000 à 15 000 personnes qui pratiquons le vélo couché". Jean-Luc Guidon anime un site internationale de vélo couché. Il a également une page Facebook et un forum

Si le confort du vélo couché est absolu, son développement est moins important que le vélo debout. "Pour les vélocistes en France, le vélo couché n'est pas rentable (on trouve des vélos debouts à des petits prix). Dans l'Oise, il y a un revendeur de vélos couchés. Le coût d'un vélo couché se situe entre 1500 à 3 000 euros. Mais un vélo normal en carbone peut atteindre les 8 000 euros". 

Un peu d'histoire : au siècle dernier Charles Mochet, un Français invente le concept de vélo couché. Mais c'est un Hollandais qui achète le brevet de l'engin. "C'est une pratique très répandue en Hollande et dans les pays nordiques", ajoute Jean-Luc Guidon.       

S'il est est principalement utilisé en tant que loisir, il existe aussi sous forme de grandes compétitions internationales. Cette année les championnats du monde de vélos couchés vont se dérouler à Charlieu-Belmont en région Auvergne-Rhônes-Alpes les 19-20-21 juillet 2019. Une compétition qui sera tout autant sportive que technique. 
 
La Champenoise 2018

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus