Inondations dans l’Aisne : le département de nouveau en vigilance orange suite aux intempéries du 14 juillet

Le département de l'Aisne est de nouveau passé en vigilance orange ce jeudi 15 juillet. Pour la journée de la fête nationale, 83 interventions des sapeurs-pompiers ont été comptabilisées.
Inondations à Chaourse dans l'Aisne.
Inondations à Chaourse dans l'Aisne. © FTV

Ce jeudi 15 juillet 2021, la vigilance crues est de nouveau passée en orange en fin d'après-midi, selon Météo France. Tous les regards sont tournés vers le ciel.

Pluies et inondations ont marqué la journée de la fête nationale dans l'Aisne. Dès 10h, de fortes précipitations ont provoqué la montée des eaux dans certains secteurs. Du côté de Coulonges-Cohan, une quarantaine de maisons ont été impactées, réparties sur les communes de Chéry-Chartreuve, hameau Cohan et Coulonges.

"Tout est parti en 5 minutes"

Chez Sandra Morriceau, l'eau est montée jusqu'à près de 60 cm.  "Il a plu toute la journée. On a vu le niveau augmenter. Il y a comme un torrent qui a traversé la maison. Il est passé de part en part et a tout ravagé. Plus de meubles, plus de machine à laver. Je n’ai plus rien. Tout est parti en 5 minutes. La baignoire s’est soulevée avec le courant".

Chaourse et Montcornet ont également été touchés par les crues. Six maisons ont été inondées, deux ont dû être évacuées. Une vigilance particulière était portée sur le hameau de Neuve-Forgé et l'Ailette.

À Chamouilles, au center parc de l'Ailette, 250 cottages ont été impactés par la montée des eaux. 

Des parpaings pour faire barrage

En prévision des intempéries, les autorités ont fermé la départementale 14 la veille au soir. Elle a été rouverte dès 17h mercredi 14 juillet.

Hirson aussi s'y était préparé. 282 parpaings ont été distribués par la mairie. La menace venait d'un étang privé situé entre les départements du Nord et de l'Aisne. En 2013, le plan d'eau avait débordé et sa digue avait cédé sous la pression du courant. Depuis, elle a été surélevée et renforcée.

"L'inquiétude était de savoir si elle allait tenir, confie ce jeudi, Jean-Jacques Thomas, maire d'Hirson, on était à 30 cm du parapet des ponts. Et elle a tenu. J'ai demandé qu'une étude soit faite sur la résistance de la digue".

Pour l'heure, la décrue à Hirson est en cours. Une veille est maintenue toute la journée. À 16h, l'Oise a atteint son plus haut niveau, 3,21m  Il était à 3,05m lors de la dernière crue en 2013.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo