Jacques Chirac et la Grande Guerre : l'ancien président avait décoré des centaines de poilus du Chemin des Dames

Publié le Mis à jour le
Écrit par Halima .

Dès son élection comme Président en 1995, Jacques Chirac honore la mémoire des poilus de la Grande Guerre. Ils sont décorés de la Légion d'honneur. 

Premier geste de reconnaissance nationale pour les poilus du Chemin des Dames

Plusieurs centaines d'anciens combattants survivants de la «Der des der», qui ont combattu au Chemin des Dames ont été décorés de la Légion d'honneur par le Président Jacques Chirac à l'occasion du 11 novembre 1995. Il souhaitait honorer tous les anciens poilus qui n'avaient pas eu la plus haute distinction française.

Ce geste fait suite à une promesse de campagne du candidat Chirac. Trois des anciens combattants sont décédés en apprenant qu'ils avaient obtenu une reconnaissance nationale bien méritée.  
 

En 1998, polémique autour des fusillés de 1917

Le 11 novembre 1998, le Premier ministre de Jacques Chirac Lionel Jospin lance un pavé dans la mare, lors de l'inauguration d'un monument commémorant la Bataille du Chemin des Dames à Craonne. Dans son discours, il rend hommage à tous les soldats même aux mutins de 1917, fusillés pour l'exemple. Cette déclaration avait été jugée à l'époque "inopportune" par Jacques Chirac.
 
Jacques Chirac en 1998 lors de la commémoration de l'armistice à Rethondes ©INA
 

Obsèques nationales au dernier poilu qui disparaîtrait

Jacques Chirac avait promis un hommage national au dernier poilu de la France qui disparaîtrait. Après avoir longtemps refusé des obsèques nationales, le dernier poilu survivant Lazare Ponticelli avait fini par accepter cet honneur. Il est décédé le 12 mars 2008. Il reçoit des obsèques nationales aux Invalides le 17 mars 2008 en présence du président de la République, Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac assistera également à cette cérémonie.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité