• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Aisne : la cathédrale de Laon explore et expose son bestiaire

L'exposition "Cathédrale bestiaire" de la cathédrale de Laon met en avant son bestiaire fantastique, revisité par plusieurs artistes. 

Par Quentin Vasseur

Les gargouilles juchées sur la façade ont pris l'habitude depuis des siècles de scruter les visiteurs, mais jusqu'à la fin octobre, ce sont ces derniers qui pourront examiner cet effrayant bestiaire dans une petite chapelle de la cathédrale.
 

Je suis infiniment petite


L'exposition "Cathédrale bestiaire" permet à un collectif d'artistes axonais de revisiter ce patrimoine, comme Alice Verdron, tailleur de pierres qui sculpte, justement, une gargouille. 
 
Par ici les sorties : la Cathédrale de Laon et son bestiaire
Intervenants: Aline Verdron, Sculptrice ; Pierre Grenier, Artiste - Reportage de Cathy Colin et Jérôme Arrignon. Montage de Nicolas Duchet.

"On se dit qu'il y a des gens qui sont venus y travailler bien avant moi, je suis infiniment petite à côté de ça" confie-t-elle. 
 

Le sacré et l'impie


Mais pourquoi ces gargouilles ? Pour évacuer la peur et la souffrance hors de la cathédrale, comme l'explique le peintre par anamorphose Pierre Grenier. 

"En intérieur c'est un lieu sacralisé et en extérieur on se permettait tout, c'était pour les impies donc les sculpteurs se permettaient des choses pas possibles."
 

Sur le même sujet

Grand format : portrait de Rudy Bouquet

Les + Lus