Piscines et centres aquatiques : quel protocole sanitaire lors de l'ouverture au public le 9 juin ?

À partir du 9 juin 2021, les piscines et centres aquatiques sont autorisés à rouvrir au public sans distinction, mais toujours selon un protocole sanitaire spécifique à bien respecter. 

Nageur à la piscine de Villers-Cotterêts dans l'Aisne - Illustration
Nageur à la piscine de Villers-Cotterêts dans l'Aisne - Illustration © FTV

Tout comme les salles de sports, la réouverture au public des piscines et des centres aquatiques est prévue pour le 9 juin prochain. Jusqu'ici, l'accès aux bassins était conditionné. Seuls les publics prioritaires et les mineurs, dans le cadre d’une activité scolaire ou extrascolaire, étaient autorisés à se baigner dans les bassins intérieurs et extérieurs. Les adultes, eux n'avaient accès qu'aux piscines non couvertes.

À partir du 9 juin, le public peut accéder librement à tous les espaces, mais selon un protocole sanitaire à respecter. D'après le guide de recommandations du ministère des Sports, il est d'abord impératif de limiter le nombre de personnes à l'intérieur de l'établissement.

Pour cela, il faut veiller à la fréquentation maximale instantanée (FMI), c'est-à-dire le nombre maximal de personnes (baigneurs et non baigneurs) pouvant se trouver simultanément dans l’établissement. Selon le ministère des Sports, la FMI ne peut pas dépasser 1 baigneur par mètre carré de plan d’eau pour les piscines intérieures et 3 baigneurs pour 2 m² de plan d’eau pour les piscines extérieures. 

"Nous allons veiller à ce que la jauge ne dépasse pas 50% de notre capacité d'accueil de manière instantanée, indique Olivier Leroy, directeur du centre aquatique Aquasoa à Croixrault dans la Somme. Cela fait 242 personnes, mais on sera bien en deça, mis à part lors des journées de grosse chaleur, on ne sera pas embêtés pour la jauge."

Des réservations en ligne

Pour limiter le nombre de visiteurs, beaucoup de piscines et centres aquatiques proposent désormais des réservations à effectuer en ligne. C'est le cas du centre aquatique La Bulle à Saint-Quentin. "Les personnes qui souhaitent se rendre au centre peuvent faire une réservation sur moncentreaquatique.com, explique Rudy Foucaut, directeur de l'établissement. C'est un bon moyen pour nous de gérer les flux et les quotas de réservation."

Le centre aquatique a également mis en place un QR code via l'application TousAntiCovid qui permet de signaler sa présence dans un établissement. Les clients sont ainsi prévenus si un cas de Covid est détecté après leur visite. "Pour ceux qui n'ont pas de smartphone, on mettra un cahier à l'entrée, comme dans les restaurants", précise le directeur. 

"On ne change pas vraiment nos habitudes"

Selon les normes d'hygiène, les établissements devront, comme à leur habitude, respecter les modalités de nettoyage et de désinfection des piscines. Sachant que comme le rappelle le ministère des Sports, selon le dernier avis de la Société française d’Hygiène Hospitalière "l'eau chlorée ne présente pas de risque de contamination avérée.

"Ce qui est nouveau, c'est peut-être d'insister sur le nettoyage de certains endroits, les poignées de portes etc... Mais sinon en règle générale, ce qui est demandé et recommandé, ce sont des choses que l’on avait déjà mises en place depuis un moment", souligne Olivier Leroy. 

Comme la douche savonnée avant d'entrer dans l'eau ou le port du bonnet de bain. "Après c'est bien que ce soit rappelé, c'est pas plus mal pour l'hygiène des piscines", sourit le directeur de l'Aquasoa. "Effectivement, il y a certaines mesures à mettre en place, alors qu'en réalité ça a toujours existé. Le protocole est déjà en adéquation, on ne change pas vraiment nos habitudes", enchérit Rudy Foucaut.

Port du masque et distanciation physique de 2 mètres 

À l'entrée des établissements, un sens de circulation sera imposé avec parfois un fléchage au sol. "Le port du masque à l’entrée et en caisse jusqu’en tenue de bain avant la douche est obligatoire", rappelle le ministère des Sports, tout comme le respect d'une distanciation physique de 2 mètres dans les espaces communs (vestiaires, accueil, espace bien-être...). 

L'accès aux vestiaires individuels est d'ailleurs autorisé. Pour les vestiaires collectifs, le ministère des Sports préconise leur utilisation "uniquement pour les publics prioritaires et les mineurs pour les activités scolaires, périscolaires, extra-scolaires (associations) si leur recours est inévitable."

L'utilisation des casiers est possible. Ceux-ci devront être nettoyés au moins une fois par jour. "On a mis en place des plages horaires, ce qui nous permet de pouvoir utiliser les casiers directement après désinfection et de savoir lequel a été ouvert ou pas", précise Olivier Leroy. 

Quelles que soient les mesures à mettre en place, les deux directeurs de centres aquatiques, fermés depuis le 30 octobre 2020, attendent cette grande réouverture avec impatience. "Vous savez, on a une obligation de moyen, mais pas de résultat. Donc on mettra tout en place pour que tout se passe au mieux, mais après ce n'est plus de notre ressort, confie Rudy Foucaut. En tout cas on a hâte de reprendre ! 222 jours de fermeture l'année dernière, c'est beaucoup trop long."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
natation sport loisirs sorties et loisirs covid-19 santé société