• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Risque d'effondrement à Saint-Quentin : la maire en appelle à l'État

"Le sous-sol de Saint-Quentin est un véritable gruyère" selon la mairie / © France 3 Hauts-de-France
"Le sous-sol de Saint-Quentin est un véritable gruyère" selon la mairie / © France 3 Hauts-de-France

Depuis plusieurs mois, le sol de Saint-Quentin, dans l'Aisne, s'effondre au niveau de la rue de Lyon. En cause : des travaux mal réalisés après la guerre. Mais la consolidation des sols est lente, compliquée et coûte très cher. La maire en appelle à a solidarité nationale. 

Par Emma Derome

Le feuilleton a commencé fin décembre dernier, dans le centre-ville de Saint-Quentin. Une vaste cavité était apparue dans le sol de la rue de Lyon, suite à une fuite d'eau. Un vide de 70m² avait été trouvé sous la chaussée.

Vu la dangerosité de la situation, des travaux ont été réalisés dans l'urgence par la commune. Plusieurs fois par la suite, la chaussée a continué à se fragiliser à cause des pluies. 

Le 7 février, d'importantes fissures ont de nouveau été constatées dans la rue de Lyon, entre le carrefour avec la rue de la sous-préfecture et la rue de Vesoul. Depuis, la ville a fermé cette partie de la rue à la circulation jusqu'à nouvel ordre, à cause du risque réel d'effondrement du sous-sol. 

Le sous-sol de Saint-Quentin est un véritable gruyère et il faut agir avec responsabilité face à ce type d'aléa, écrit la mairie dans un communiqué.

 
Une ancienne cave avait été trouvée pendant la sonde des sols / © DR
Une ancienne cave avait été trouvée pendant la sonde des sols / © DR

1 million d'euros de travaux 

Après divers appels d’offres, et une étude des sols, les travaux de comblement ont pu commencer le mercredi 6 mars. Ils sont estimés à 1 million d'euros en tout pour boucher les espaces vides sur près de 1000m², refaire le réseau d'eau et d'assainissement, et les sols.

Trop cher pour la commune qui ne peut pas se le permettre, selon la maire Frédérique Macarez (LR), qui estime avoir besoin de l'aide de l'État.  

La ville de Saint Quentin ne peut pas tout toute seule. J'ai écrit au président de la République pour demander l'aide et le soutien fiancier de l'État.

 
 

Première guerre mondiale

"Le problème de sous-terrains que nous avons est un héritage de la Première Guerre mondiale", explique la maire. La rue de Lyon, qui était une zone d’habitation, est devenue un axe de circulation après 1918. Mais les travaux ont été réalisés sommairement. Un effondrement a déjà eu lieu en 1971.

La question se pose également pour le reste de la ville, Saint-Quentin étant construite sur un dédale de sous-terrain. 
 

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : la famille (épisode 4/5)

Les + Lus