• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Théâtre d'un triple meurtre en 1997, le Grand Hôtel de Saint-Quentin va fermer

© Capture d'écran
© Capture d'écran

En 1997, 3 personnes étaient sauvagement assassinées dans le Grand Hôtel à Saint-Quentin. Situé rue Dachery, l'établissement ne s'est jamais vraiment relevé du drame. Il fermera définitivement dans quelques semaines.

Par Jennifer Alberts


Ouvert en 1954, le Grand Hôtel de Saint-Quentin est une institution. Avec ses 4 étoiles, c'est l'hôtel le plus prestigieux de la ville. Mais comme le révèle Le Courrier Picard, il va fermer ses portes dans quelques semaines, faute de fréquentation suffisante.

Meurtres à la hachette et à la carabine


Il faut dire que la réputation de l'établissement tient plus à son macabre passé qu'à la réputation de ses 24 chambres, pourtant bonne sur les sites de réservation en ligne.

En janvier 1997, le Grand Hotel a été le théâtre d'un triple meurtre qui avait traumatisé toute la ville : dans la nuit du 19 au 20 janvier, Jean-Baptiste Hennequin, alors âgé de 61 ans et concierge de l'établissement y tue à la hachette et la carabine trois personnes.

Ses victimes sont le propriétaire de l'hôtel, sa compagne et directrice de l'établissement ainsi que la réceptionniste. Le concierge ne supportait plus ses patrons. Seul le groom, que le meurtrier a enfermé dans une pièce, aura la vie sauve.
 

Jean-Baptiste Hennequin est arrêté à Paris après quatre mois de cavale. Le 18 juin 1999, l’assassin est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté incompressible de 22 ans.


Fermeture à l'automne


Un drame dont le Grand Hôtel a toujours du mal à tourner la page. "Certains touristes, même étrangers, connaissent l’histoire et refusent de séjourner ici", confie une source à nos confrères. Le taux de fréquentation, inférieur à 50%, s'en ressent. Au point que la décision a été prise de fermer définitivement l'établissement à l'automne.

Huit personnes travaillent actuellement au Grand Hôtel de Saint-Quentin.

Contactée, la direction de l'hôtel n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus