Série : bienvenue chez les soeurs clarisses

Publié le Mis à jour le
Écrit par Madison Mouquet .

Les sœurs clarisses ont décidé de consacrer leur vie à leur dieu. Pendant quelques jours et de manière exceptionnelle, nous avons pu les suivre dans leur monastère à Vermand dans l'Aisne.

Elles vivent en retrait du monde, ne sortent que pour aller chez le médecin ou aller voter. Bienvenue chez les clarisses de Vermand, des sœurs contemplatives (dans la religion, la contemplation est une forme d'adoration qui permet de s'approcher du divin).



Les clarisses appartiennent à l'ordre des Pauvres Dames, créé par Claire d'Assise en 1212 dans un idéal de pauvreté. Il existe six couvents de clarisses dans les Hauts-de-France ainsi que le monastère axonais, depuis 30 ans.



Les sept sœurs de Vermand ont accepté de nous accueillir dans leur monde clos. Dans la joie, la fraternité et la simplicité, leur vie est rythmée par les prières à l'écart du monde, lorsque d'autres religieuses choisissent de dédier leur vie aux autres.



Mais les sœurs ne se tournent pas les pouces, "l'oisiveté est l'ennemi de l'âme". Les clarisses doivent veiller à l'autonomie du monastère en plus de trouver un complément de revenu.


Mais comment est née une telle vocation chez ces femmes qui avaient des vies bien différentes avant ? Biologiste, agent de l'ONF, étudiante en histoire, enseignante, comptable ou encore infirmière, elles se sont senties "appelées". Un appel auquel certaines ont longuement résisté avant de renoncer à tout.


Les clarisses de Vermand vivent recluses mais ne sont pas pour autant déconnectées. Elles échangent beaucoup avec des personnes en quête de spiritualité et apportent un autre regard, une réflexion sur le monde.





Une série de reportages de Marie Benoist, Delphine Dubourg, Eric Rattenni, Sébastien Le Fur et Simon Boré.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité