La marche blanche pour Elisa, tuée par des chiens en forêt de Retz, reportée

La forêt de Retz dans l'Aisne où le corps d'une femme de 29 ans a été retrouvé samedi 16 novembre 2019 / © Éric Henry / FTV
La forêt de Retz dans l'Aisne où le corps d'une femme de 29 ans a été retrouvé samedi 16 novembre 2019 / © Éric Henry / FTV

Dimanche 8 décembre, une marche blanche était prévue à Rébénacq (64), le village natal d'Elisa Pilarski. La jeune femme âgée de 29 ans est décédée suite à des morsures de chiens le 16 novembre dernier dans l'Aisne. Une enquête est toujours en cours pour identifier les auteurs de ces morsures.

Par E.E

[Mise à jour du 08/12/19 : la marche blanche prévue ce jour en hommage à Elisa Pilarski, décédée à la suite de morsures alors qu'elle se promenait en forêt de Retz, a été reportée du souhait de sa famille, ont indiqué le 3 décembre ses organisateurs sur la page Facebook dédiée à l'événement.]

C'est dans son village natal, dans le Béarn, que les proches d'Elisa Pilarski souhaitent lui rendre hommage. Une marche blanche aura lieu dimanche 8 décembre à Rébénacq. 

Selon la page Facebook de l'événement, "il est demandé de venir sans banderoles, ni signes distinctifs d'associations. Cela sera uniquement un moment de recueillement et une démonstration de soutien à la famille d'Elisa."

Les réactions, et notamment celle de la fondation Brigitte Bardot, ont été nombreuses suite au décès d'Elisa en forêt de Retz. La jeune femme enceinte d'un petit garçon est décédée d'une hémorragie suite à plusieurs morsures, alors qu'elle se promenait avec son chien Curtis.
 

L'enquête est toujours en cours

Les résultats des prélèvements ADN réalisés sur 67 chiens (une meute de chiens de chasse à courre et les 5 chiens de la victime) sont attendus et seront déterminants pour comprendre ce qu'il s'est passé samedi 16 novembre. L'attaque provenait-elle des chiens de chasse à courre, de son propre chien ou d'autres non identifiés ? 
 

Pour certains, il est impossible que Curtis soit l'auteur des morsures de sa maîtresse. Une pétition, qui a déjà recueilli plus de 75 000 signatures ce mercredi, a été mise en ligne afin de clamer l'innocence de l'American Staff. 

Selon les dernières informations recueillies auprès du procureur de Senlis, le chien a été mis à la fourrière le temps de l'enquête et devait faire l'objet d'un examen comportemental.

D'autres marches blanches en hommage à la victime devraient être organisées. Selon la page de soutien à Elisa Pilarski, aucune n'est encore prévue dans l'Aisne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus