• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Soissons : suspectés de trafic de drogue, deux prévenus s'échangent du cannabis... en plein tribunal

Au tribunal de Soissons, un prévenu a tenté de glisser en douce un morceau de résine de cannabis à un détenu, jeudi 10 novembre (image d'illustration). / © Matthieu Botte / Max PPP
Au tribunal de Soissons, un prévenu a tenté de glisser en douce un morceau de résine de cannabis à un détenu, jeudi 10 novembre (image d'illustration). / © Matthieu Botte / Max PPP

Une enquête pour "remise à détenu de produits stupéfiants" a été ouverte à l'encontre d'un individu, jeudi 10 janvier à Soissons. Comparaissant au tribunal correctionnel pour trafic de drogue, l'homme a tenté de glisser à un autre prévenu quelques grammes de résine de cannabis... en pleine audience.

Par V.P.

Il existe endroit plus discret que le banc des prévenus d'un tribunal pour s'adonner au trafic de stupéfiants. Pourtant un suspect, comparaissant au tribunal de Soissons - pour trafic justement - a voulu tenter le coup en fin d'après-midi jeudi 10 janvier.

Le prévenu, qui s'est présenté libre devant la cour, a essayé de transmettre une dizaine de grammes de résine de cannabis (ou shit) à l'un des autres suspects assis à ses côtés, déjà condamné et placé en détention.

Ce dernier, "très surpris", a tout de suite remis la drogue aux policiers de son escorte. "C'est un fait assez exceptionnel et tout à fait inadmissible dans l'enceinte d'une salle d'audience," juge Frédéric Trinh, le procureur de la République de Soissons.
 

Aussitôt placé en garde à vue

La cour a immédiatement prononcé le renvoi de la comparution immédiate. Une enquête a été ouverte pour "détention de produits stupéfiants" et "remise à un détenu de produits stupéfiants" à l'encontre du prévenu émettant la résine de cannabis. Aussitôt placé en garde à vue, l'individu contesterait avoir souhaité transmettre le stupéfiant.

Les deux individus comparaissaient ce 10 janvier avec trois autres personnes, âgées de 25 à 30 ans, pour une affaire de trafic de cannabis et cocaïne entre Château-Thierry (Aisne) et la région parisienne. Seul suspect des cinq ne comparaissant pas libre, le destinataire du cannabis avait auparavant été écroué pour "usage de stupéfiants".
 

Sur le même sujet

La vidéo de la soupe à l'oignon

Les + Lus