Tour de France 2019 : Hirson se prépare à accueillir la Grande Boucle

Dans la commune de l'Aisne, petits et grands sont tous mobilisés pour mettre à l'honneur leur ville et voir passer lundi 8 juillet le peloton lors de la 3e étape (Binche-Epernay) de cette 106 édition.

© France 3 Picardie / A. Barège
"Les enfants, est-ce que vous savez que le Tour de France passe lundi à Hirson ?" "Ouiiii !!" Entrées et sorties décorées par des banderoles, des affiches et des fleurs, l'hôtel de ville qui arbore un maillot jaune géant... Impossible de passer à côté de l'évènement dans la commune axonaise de 10 000 habitants.

Pour cette 106ème édition, Hirson fait partie des 16 communes de l'Aisne qui figurent sur le tracé de la troisième étape de la Grande Boucle qui reliera Binche (Belgique) et Epernay (Marne). Alors depuis l'annonce officielle du passage du peloton sur son territoire, la ville s'est faite belle en se préparant minutieusement.
© France 3 Picardie / A. Barège
© France 3 Picardie / A. Barège

Et qu'importe si cette étape, en raison de l'absence de relief, ne laisse pas beaucoup de temps pour profiter du spectacle, les amateurs de vélo répondront présents.

"J'espère qu'ils vont ralentir un peu pour que les enfants puissent les voir au maximum. Ca va passer très vite parce qu'on est dans la plaine, mais ça reste quand même bien. C'est toujours impressionnant de les voir passer à 40 km/h, voire plus", relativise Patrice Piot Directeur de l'école du centre.

Lundi, les coureurs sont attendus peu avant 14h, lors de leur passage sur les routes départementales D963, D1043 et D74.
 

Une histoire de sous, de maroilles et de costume

Si la petite commune n'a pas les moyens d'être ville étape, car accueillir une étape coûte cher, Hirson a néanmoins déjà vu passer le tour à deux reprises dans son histoire. Une première fois en 1934 (2ème étape Lille-Charleville-Mézières), puis en 1999. C'est peu me direz-vous. Mais le maire (PS) de Hirson, Jean-Jacques Thomas, en garde d'ailleurs un souvenir plutôt cocasse avec le directeur général du Tour de l'époque, Jean-Marie Leblanc .
© France 3 Picardie / A. Barège
"J'ai lui avait offert un très beau maroilles. Très gros, raffiné, à coeur. En le recevant, Jean-Marie Leblanc a dit 'déposez-le dans le coffre de la voiture'. Sauf que celui qui s'en est occupé a déposé le maroilles sur le costume que Jean-Marie Leblanc avait prévu de porter pour la réception au lac de Madine [au sud-ouest de Metz, ndlr]... Je pense qu'il a du faire une entrée remarquée", se remémore l'édile, sourire en coin.

Cette fois encore le Tour de France ne fera donc qu'un passage éclair à Hirson, mais aucun doute qu'il y sera très bien accueilli et que les habitants de la commune feront le plein d'anecdotes.

Découvrez ou redécouvrez notre reportage sur la ville de Hirson et le Tour de France signé C. Denis et A. Barège :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport