• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Guerre 1914-1918 : l'Aisne acquiert un lot appartenant au caporal Pierre Sellier, le “clairon de l'Armistice”

Les effets personnels du caporal Sellier ont été mis en vente le dimanche 2 décembre à Lyon / © Maison Drouot
Les effets personnels du caporal Sellier ont été mis en vente le dimanche 2 décembre à Lyon / © Maison Drouot

Le département de l'Aisne vient d'acquérir ce dimanche, lors des ventes de l'hôtel d'Ainay (Lyon), un lot appartenant à un soldat de la Première Guerre mondiale, le caporal Sellier. Cet officier avait sonné le cessez-le-feu en Thiérache le 7 novembre 1918 à l'aide de son clairon.

Par V.P.

C'est un instrument lourd de symbole. Le 7 novembre 1918, soit quatre jours avant l'Armistice officiel, le caporal Pierre Sellier sonne l'arrêt des combats à l'aide de son clairon à la Flamengrie (Aisne), tout près de La Capelle.

Il est 20 heures passées et la délégation allemande chargée de négocier le dépôt des armes traverse la commune, en voitures, pour rejoindre Compiègne et sa clairière. Pierre Sellier est ainsi le premier soldat à annoncer le cessez-le-feu sur le territoire français, sur ordre de son supérieur et afin de laisser passer ces diplomates.

Un clairon commémoratif du caporal Sellier, ainsi que d'autres objets, ont justement été mis aux enchères à Lyon à l'hôtel d'Ainay par la société Conan, dimanche.

Le département de l'Aisne s'est porté acquéreur et a remporté le lot pour 4 000 €.
 

Des médailles, diplômes et photos


Ce lot d'effets du soldat (voir photo ci-dessus) est composé de son casque Adrian, son képi, son ceinturon, sa baïonnette, son brevet de chevalier de la légion d'honneur (en haut à gauche) avec sa croix (médaille au ruban rouge), son brevet de la médaille militaire (sous le casque) avec sa médaille (ruban jaune à liseré vert), son diplôme commémoratif (au centre, derrière), son certificat de bonne conduite (2e cadre en partant de la droite), sa citation pour la croix de guerre (1er cadre en partant de la droite) et sa croix de guerre (médaille au ruban vert et rouge), sa médaille de la victoire (ronde au ruban arc-en-ciel), sa croix du combattant (médaille au ruban gris et rouge), sa médaille commémorative de la guerre 1914-1918 (médaille au ruban blanc et rouge) son insigne de blessé militaire (médaille étoilée au ruban bleu, jaune et rouge) et des photos personnelles.

Le lieu où le caporal Sellier a sonné du clairon est aujourd'hui marqué de la Pierre d'Haudroy, inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1997.

Sur le même sujet

Plongée dans la vie en communauté dans les années 1970 dans l'Oise

Les + Lus