Alcool, tabac, drogue : les jeunes Nordistes en consomment moins que dans le Sud

Une étude sur les addictions met à mal les clichés souvent associés au Nord Pas-de-Calais.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Non, ce n'est pas dans le Nord Pas-de-Calais que les jeunes consomment le plus d'alcool ou de drogues mais dans le Sud de la France. C'est ce qui ressort d'une étude de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée ces jours-ci. Cette étude intitulée Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l’appel de préparation à la défense) a été menée en mars 2014 auprès de 23.201 adolescents de 17 ans. Ils ont rempli un questionnaire anonyme rempli lors de la journée « Défense et citoyenneté ». 

Les jeunes plus "raisonnables" que les adultes ?

Pour le tabac, la consommation des Nordistes de 17 ans est similaire à celle de la plupart des autres régions. Pour l'alcool, le cannabis et les autres drogues, elle est inférieure. Le Nord Pas-de-Calais apparaît bien en vert sur les cartes ci-dessous, signe qu'elle se situe dans le quarté ou quinté des régions en dessous-de la moyenne nationale pour ces substances. Surprenant ? Oui, si l'on met en parallèle le fait que les décès liés à l'alcool ou la cigarette sont plus nombreux dans le Nord Pas-de-Calais qu'ailleurs (Exemple : 18% de consommateurs réguliers d'alcool contre 11% de moyenne nationale) Non, si l'on remarque que cette étude confirme les précédentes réalisées depuis 15 ans.

"Les nouvelles générations tentent de s’échapper du modèle de consommation des adultes", note François Beck, de l’OFDT dans 20 Minutes pour expliquer ce résultat qui met à mal les clichés. « La consommation des drogues, notamment de synthèse (ecstasy…), touche autant la jeunesse dorée que celle des classes les plus défavorisées. Avec moins de festivals qu’en PACA ou qu’en Belgique, le jeune Nordiste a moins d’occasions de les expérimenter », complète un enquêteur lillois spécialisé dans La Voix du Nord.

 Nord Pas-de-CalaisMoyenne françaiseRégion en tête du classement
Tabagisme quotidien à 17 ans en 201431%32,4%Bourgogne 39%
Usage régulier d’alcool à 17 ans en 201410%12,3%Pays de la Loire 22%
Usage régulier de cannabis à 17 ans en 20147%9,2%Franche-Comté 14%

Infographie : l'étude en quatre cartes