Annulation de l’Enduropale du Touquet 2021 : "C’est un coup dur" se désole Milko Potisek, vainqueur de l’édition 2020

Déception… mais compréhension dans un contexte sanitaire tendu. Milko Potisek, double vainqueur de l'Enduropale du Touquet en 2018 et 2020, s’exprime au lendemain de l’annonce de l'annulation de l’édition 2021.

Milko Potisek, vainqueur de l'Enduropale 2020.
Milko Potisek, vainqueur de l'Enduropale 2020. © MILKO POTISEK / FREDERIK GILTAY - FRANCE 3

Après plusieurs semaines de suspens, la décision a été actée lors d’une conférence de presse, jeudi 7 janvier 2021 : la 46ème édition de l’Enduropale du Touquet n’aura pas lieu les 22, 23 et 24 janvier prochains.

En cause, le contexte sanitaire qui se dégrade et les craintes du nouveau variant du virus qui se développe à une vitesse folle de l’autre côté de la Manche.

Victorieux en 2018 et en 2020, le dunkerquois Milko Potisek se dit déçu, mais estime qu’annuler l’événement était la décision la plus sage à prendre. Interview.

France 3 Nord-Pas-de-Calais : Quelle est votre première réaction, suite à l’annonce de cette annulation ?

Milko Potisek : "Ça a été assez dur à encaisser. Je m’entraine d’arrache-pied pour la saison sable complète depuis début septembre… ça a déjà été assez dur de s’entrainer puisque toutes les courses ont été annulées au fur et à mesure : Berck, puis Loon-plage, le sud-ouest… Mais le but était toujours l’Enduropale du Touquet, je continuais à m’entrainer, en mettant la barre très haute.

Apprendre la nouvelle à 17 jours, c’est un coup dur. Quand on voit tous les événements actuels, ça paraissait un peu fou que l’Enduro ait lieu mais j’étais obligé de continuer à me préparer parce qu’il fallait que je sois prêt à défendre mon titre. Je suis fortement déçu… mais on reviendra au Touquet en 2022."

La dernière annulation, c’était lors de la guerre du Golfe… en 1991.

"C’est fou de se dire ça. Le Covid, c’est particulier… on ne peut pas dire que c’est la guerre non plus mais c’est une période compliquée. Il faut suivre les règles. La course est annulée, c’est pour tout le monde pareil. On encaisse."

Est ce que vous ne vous dites pas que c’était la décision la plus sage à prendre ?

"C’est clairement plus sage. On a tous été un peu fous de croire que l’Enduro pouvait avoir lieu. On voit que tous les gros événements sont annulés, donc pourquoi l’Enduro du Touquet aurait pu avoir lieu ? Annuler, c’était la décision la plus logique."

"On espère qu’en 2022 tout sera OK, que tout le monde pourra être présent et que ce sera une belle fête."

Milko Potisek, double vainqueur de l'Enduropale du Touquet en 2018 et 2020

Si la 46ème édition avait pu avoir lieu, elle aurait été très spéciale…

"Ça aurait été vraiment très spécial. On aurait pas eu le passage rue Saint-Jean, qui est un passage mythique de l’Enduro du Touquet. On aurait pas eu non plus tous ces spectateurs le long de la piste, un terrain plus court… Après, la compétition serait restée le plus important avec la victoire à la clé. On espère qu’en 2022 tout sera OK, que tout le monde pourra être présent et que ce sera une belle fête."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
enduropale du touquet sport auto-moto coronavirus/covid-19 santé société